Des néonazis en terre d’ici

Dernier guerrier

Le groupe Dernier Guerrier

Sur le fil Twitter cette semaine, un de mes contacts a mis un lien vers le site de Dernier Guerrier, un groupe musical qui appartient clairement à la mouvance néonazie. Surpris, parce que je suis toujours assez optimiste sur la nature humaine, je me mets à fouiller quelque peu pour découvrir que cette idéologie est réellement présente au Québec et ce, de manière organisée. Je découvre notamment que le groupe tient un blogue, mais que celui-ci n’est accessible que sur invitation. Vous devinerez que je ne fais pas partie des invités!

Je me permets de citer quelques extraits des chansons de ce groupe:

Le Québec est envahi
Plein de rapaces dans le pays
Prenons les armes dès maintenant (Jeune Guerrier)

Ce sont les juifs qui mènent avec leur argent
Ré-ouvrons les camps de concentration
Faisons d’Israël une grande prison (Accommodements raisonnables)

Fils d’Allah tu verras bien
Toutes les mosquées brûleront demain
Fils d’Allah j’vais égorger
Ta femme, ton fils, toute ta lignée (Fils de bâtard)

Si vous en voulez davantage, allez voir par vous-mêmes, mais je ne crois pas qu’il est souhaitable d’encourager le groupe par des visites sur leur site! Ses membres pourraient croire que l’augmentation du trafic correspond avec une hausse de l’adhésion à leur cause… Un concert secret aurait d’ailleurs été donné récemment dans les environs de Québec, alimentant la perception que ces groupes ont une existence réelle et qu’ils sont en croissance.

Le néonazisme

Comme bien d’autres, j’ai toujours cru que le néonazisme était une problématique surtout européenne. En marge de l’actualité, il y a toujours un groupuscule quelque part qui se manifeste en affichant des convictions racistes de la suprématie des blancs et sur les moyens pour assurer leur domination sur toutes les autres « races », allant jusqu’à prôner leur extermination (pour « achever le travail » commencé par Hitler). La fusillade en Norvège de l’an dernier va un peu dans cette direction.

Heureusement, ces factions sont toujours relativement surveillées et les lois encadrant les discours haineux les empêchent de pouvoir disposer d’un droit la liberté d’expression. La conséquence en est que ces groupes doivent composer avec un mode de vie sous-terrain, mystérieux, secret. Pour une personne déjà un peu marginale, à tendance paranoïde, ce côté underground peut exercer un pouvoir d’attraction. En se regroupant, ces personnes voient leur fiel individuel grandir en haine collective. Pour les repérer, j’ai trouvé un répertoire des symboles néonazis qui se révèle très éclairant, notamment par l’emploi de nombres qui réfèrent explicitement, quand on le sait bien sûr, à des appartenances clairement néonazies.

Au Québec

Pour qu’un site internet comme Québec Fachowatch se mette en ligne afin de démasquer les groupes haineux, il est probable que c’est parce que tels groupes existent réellement sur le sol de notre « nation distincte », à moins que là aussi, ce ne soit qu’une autre forme de paranoïa, je ne sais plus trop! Ce blogue d’opinions et d’informations explique que les néonazis auraient pris un virage majeur dans leur mode de communications afin de semer la confusion. En jouant la carte nationaliste et identitaire, ils véhiculeraient des idées que plusieurs trouvent acceptables, mais qui cachent en réalité leur véritable combat. Québec Fachowatch donne en exemple la Fédération des Québécois de souche qui sèmerait la confusion quant à ses véritables intentions racistes derrière un sentiment identitaire. Il faut dire que de nombreux Québécois d’origine canadienne-française sont sensibles à l’impression de perdre leur statut de majorité culturelle incluant leur héritage religieux, au profit des nouveaux arrivants à qui on concéderait tout avec les fameux accommodements raisonnables.

Dans un échange avec un autre contact sur Twitter, ce dernier affirmait qu’il y avait certainement des sympathisants au Saguenay-Lac-St-Jean de ce genre de dérive identitaire. J’ai douté. Mais je découvre sur une page Youtube un commentaire d’un fan du groupe Dernier Guerrier qui vient bel et bien de ma région :

coliss que c bon tabarnak88!!!!!
si vous faite des chow prevené nous saguenay vous suportes.
khariboux

En passant, le « 88 » est une référence directe au fameux « Heil Hitler », ce qui rend le commentaire encore plus explicite pour ceux qui fréquentent la mouvance néonazie. Je ne connais pas ce khariboux, mais visiblement il apprécie la prose de Dernier Guerrier et semble croire, dans son enthousiasme, que tout le Saguenay est derrière le groupe ! Et voilà que je tombe sur un blogue intitulé « Nationalistes du Saguenay » qui présente un discours très zen contre l’immigration et qui se rattache à des organisations dénoncées par Québec Fachowatch.

Dénoncer l’intolérance

Ils nous en ont déjà assez pris, nous ne les laisserons pas nous en prendre davantage. (Légion Nationale, Discours sur les Plaines d’Abraham)

La peur de perdre est un moteur qui conduit naturellement à la haine. Je ne peux concevoir d’autres motivations primaires que la peur pour m’expliquer les regroupements qui veulent en finir avec l’immigration. Que l’immigration soit mal gérée, que l’intégration ne soit pas une réussite, cela est assez juste. La seule différence entre Montréal et le reste du Québec montre bien à quel point il y a comme une frontière infranchissable aux communautés culturelles qui voudraient s’établir en régions. Pourtant, il existe des cas de réussites exemplaires. Ceci dit, ce n’est pas parce qu’on ne sait pas bien encore gérer l’immigration que celle-ci devrait être proscrite et que les immigrants eux-mêmes devraient être considérés comme des citoyens de seconde zone (ce qui est malheureusement souvent le cas). Intégrer, c’est faire nôtre. Ce n’est pas mettre dans un enclos et n’accorder que des concessions mineures par esprit charitable!

En général, c’est souvent parce que nous n’avons pas eu d’occasion de fréquenter d’autres cultures et groupes ethniques que nous en avons peur, car dès que nous nous mettons en relations avec une véritable intention de connaître et de découvrir les valeurs des uns et des autres, nous en arrivons plutôt à comprendre que nous nous enrichissons mutuellement. C’est mon expérience. Je ne peux donc pas souscrire à l’idée d’un repli identitaire. Mes amis africains, asiatiques, maghrébins ne m’inspirent aucune peur. Au contraire, en les fréquentant, je comprends mieux mes différences et je les assume encore mieux. Je vois d’où me viennent certaines réactions. J’en arrive à plonger dans mon histoire personnelle et collective afin de saisir la logique de mes choix, mes comportements stéréotypés, mes valeurs, mes croyances. En rentrant ainsi dans ma propre culture, je m’ouvre davantage à celle des autres dont j’apprécie tant les ressemblances que les différences. Oh! Il y a bien des choses qui me surprennent, d’autres qui parfois me choquent. Mais si j’ai établi une relation authentique, il m’est alors permis d’en discuter et d’interpeller dans la réciprocité. C’est alors que se produit une chose extraordinaire: je me transforme en un être humain meilleur que celui que j’étais avant ces rencontres. Et l’autre aussi. Pourquoi avoir peur? Pourquoi haïr? Pourquoi vouloir détruire ce qui peut nous humaniser?

Des liens à explorer : 

Fédération des Québécois de souche et une vidéo sur Youtube qui témoigne de son combat.

La Légion Nationale

Altermedia

Nationalistes du Saguenay

– J’ajoute un lien aimablement fourni par Natalia Trouiller : http://www.stormfront.org/forum/f203/

26 réflexions sur “Des néonazis en terre d’ici

  1. Marie-Laurence dit :

    Je n’en reviens pas qu’il y ait des vrais néo-nazi au Québec et que ce soit des groupes organisés. Je suis contente que tu en parles car plus on en parle, plus on fait la lumière sur l’ignorance et les préjugés et l’intolérance.

    Je suis attristée du racisme qui soit dit en passant n’appartient pas juste aux néo-nazi. J’ai un beau-frère africain et lorsque j’ai désiré le recevoir avec ma soeur chez moi (je louais une chambre dans une maison privée à ce moment-là), la dame a refusé pour des raisons absurdes et racistes. Une femme de la région, travaillant dans une commission scolaire avec des préjugés et une femme absolument raciste. J’ai tenté d’entrer en dialogue mais il n’y a rien eu à faire, elle n’a jamais accepté que ma soeur et son mari me visitent pour la simple et bonne raison qu’il est africain. Et pourtant cette personne a voyagé, elle est instruite, mais elle refuse de s’ouvrir aux autres cultures qui ne devraient pas être dans notre pays.

    L’ignorance est grave car elle contamine les enfants. Que faire dans ces cas-là? La seule chose que j’ai pu faire a été de cesser de discuter avec elle et prier pour ne pas continuer à me fâcher contre elle et de prier pour que ces enfants s’ouvrent à d’autres cultures car pour l’instant, le malheur est que l’ignorance des parents se transmet aux enfants…

    Mon ouverture me vient de mon éducation, j’ai été élevée dans une famille où j’ai été mise en contact avec différentes cultures dès ma petite enfance. Ce qui a fait que pour moi la couleur de la peau d’une personne, qu’elle soit blanche ou noire, ou que ce soit une personne asiatique, cela ne faisait pas de différence. J’ai grandis avec des parents athées alors à l’école primaire c’était moi qui était différente et dans les cours d’enseignement moral, j’ai côtoyé des enfants « témoins de Jéhovah, Mormons etc. » et mes soeurs et moi étaient sans religion… j’ai grandis avec une ouverture d’esprit sur les différences culturelles, religieuses et humaines.

    Lorsque je me suis convertie au Christ (après l’avoir rencontré dans mon enfance), bien entendu que mon parcours était plus différent que la majorité des gens dans le sens que j’avais été « de l’autre côté de la clôture » mais, comme tu le dis Jocelyn, il y a tellement de gens ouvert face aux différences et lorsqu’ils (et moi) avons un malaise et/ou une incompréhension face à qqch d’inconnu, nous tentons de comprendre et non de rejeter, tels que le font les personnes qui sont racistes et particulièrement dans ce cas-ci en lien avec ton article, les néo-nazi qui prônent une race « pure ».

    Pourquoi rejeter ce qui est différent de nous? ce qui semble « imparfait », d’ailleurs qui peut se dire « pur »? enfin, moi, jamais je ne me considerais pure…. sinon je n’aurais pas besoin de personne, encore moins de la présence de Jésus Christ….

  2. Bernard Mercier dit :

    La peur de l’autre, de la différence ou de celui ou celle qui est différent engendre les malentendus, les quiproquos, puis la haine. La peur vient de l’ignorance ou de mauvaises informations ou de désinformation volontaire et parfois organisée pour servir des intérêts particuliers. Si une personne extrapole ou généralise à un groupe de personnes ou à un type de personne une expérience mal vécue ou mal interprétée, il y a là les germes de préjugés, de peur et de haine raciale, sexiste, de classe sociale, de l’âgisme, de la violence envers des gros, des maigres, des intellectuels,des spirituels, des sportifs, des matérialistes, etc. L’intimidation est une autre conséquence de cette peur. Pourtant, nous venons tous, comme dirait Marc Aurèle, l’empereur stoïcien, de la terre, du feu, de l’eau ,de l’air et de l’Esprit de Dieu(ou des dieux). Porteur et porteuse du même rêve d’une cité à bâtir qui inclut tout l’univers et la raison qui anime notre Dieu intérieur ou daimön,comme lui le nomme, nous incite à collaborer avec tout les êtres raisonnables à ce grand œuvre qu’est la poursuite du bien commun et l’établissement de la justice dans la vérité. Il enseigne par sa vie le pardon et la magnanimité envers ceux et celles qui n’ont pas encore compris que nous sommes tous relié comme les membres d’un même corps et appelés à vivre comme frères et sœur d’un même Père comme dirait le Christ.

  3. Diane dit :

    Sujet intéressant, Jocelyn (en passant merci pour tes instructions mais je n’ai semble-t-il pas réussi à changer mon avatar…je n’ai pas le tour on dirait!).

    Je suis estomaquée par ce genre de groupuscules qui se retrouvent même au Québec et qui ne véhiculent que la haine et l’incitation à la violence. Ça a beau être illégal, ils trouvent toujours le moyen de contourner la loi et de faire leur petite propagande, et le pire est qu’ils trouvent des adeptes.

    Par contre, même s’il nous faut continuer à démontrer du respect et de la tolérance pour les opinions et gens différents, il faut tout de même rester vigilant et ne pas tout accepter.

    Comme bien des gens, j’ai peur de certaines cultures qui véhiculent par exemple une politique jouxtée de près à la vie religieuse, et aussi un rabaissement de la femme qui y est méprisée et même punie si elle n’obéit pas aux normes.
    Pourquoi y a-t-il des groupes d’immigrants dont on n’entend jamais parler, qui se tiennent tranquilles et pratiquent leurs coutumes et religion mais sont travaillants et suivent nos lois, s’intégrant sans perdre leur identité? …mais pourquoi les autres ne pensent qu’à utiliser nos lois et droits de la personne pour imposer leurs points de vue, demandant sans cesse des accommodement dits *raisonnables*?
    Il me semble qu’avoir droits, vient responsabilisation et on ne mord pas la main qui vous accueille, non?
    Alors je comprends les gens qui ont peur et mettent les autres en alerte….qui dénoncent de tels abus.
    Par contre je ne cautionnerai JAMAIS la violence et l’appel à la haine….qu’on soit croyant ou non, c’est une valeur inestimable que le respect, la tolérance (raisonnable) et l’accueil des autres peuples, sans porter de jugement en général.

    • Bonjour Diane. J’ai changé la banque d’avatars en petits monstres au lieu des visages. C’est plus rigolo ainsi.

      Nous ne devons pas accepter n’importe quoi avec les différentes cultures, cela me paraît évident. Un État moderne se doit de prôner une saine laïcité qui permet la liberté de conscience et de religion, qui permet aux religions une visibilité satisfaisante, mais qui ne donne pas un droit de regard ou de retrait par rapport aux lois qui nous gouvernent. Les accommodements ne visent pas à faire modifier les lois mais à en adapter certaines contraintes, quand c’est possible, raisonnable et pas contraignant pour les autres. Si vous parcourez le document final de la commission Bouchard-Taylor, vous verrez comme moi que les accommodements fixés par des tribunaux ne sont pas si excessifs que ce qui a circulé dans les médias. Et jusqu’à présent, les adaptations qui visaient à stigmatiser un sexe par rapport à l’autre, ont été généralement écartés. En ce qui concerne le statut des femmes, il ne me paraît pas menacé, mais il faut assurément que nous réagissions collectivement et personnellement chaque fois que nous voyons une tentative de réduire un professionnel à son sexe (une femme qui évalue un conducteur à la SAAQ est une professionnelle et c’est à ce titre qu’elle peut évaluer quiconque veut un permis de conduire, un médecin masculin est un professionnel qui peut à ce titre examiner n’importe quelle femme, peu importe ce qu’en pense son mari, etc.).

      • Diane dit :

        Oui Jocelyn, c’est un peu ce que je voulais dire.

        Sauf que l’importance d’une laicité stricte pour moi est que si on commence à accepter de faire entrer ne serait-ce qu’un symbole ou concession religieuse dans une instituation gouvernementale par exemple, on vient de créer un précédent et cela ouvre la porte à toute autre demande…essayer après ça qu’un juge interdise quelque chose, puisque qu’on va aller lui chercher la jurisprudence et il aura alors les deux mains sciées comme on dit! 😉

        Il me semble que quelqu’un qui est sûr de sa foi n’aura pas de problème à respecter les demandes des institutions publiques de ne pas l’afficher d’une façon ostentatoire, car il lui restera son milieu familial, ses amis, son lieu de culte et….son coeur.

        La laicité est importante pour le gouvernement et les institutions parce qu’elle protège JUSTEMENT le droit aux gens de pratiquer leur propre religion et à ceux qui ne croient pas d’avoir aussi cette liberté.
        Bouchard-Taylor…bof j’ai suivi mais j’ai trop l’impression que ce ne fut qu’une séance thérapeutique publique qui a coûté des millions pour rien…les de souche malheureusement ont été ignorés ou réprimandés par B et T qui m’ont semblé tellement condescendant!
        Et je ne vois pas le gouvernement prendre réellement de mesure et tenter de sauvegarder notre culture et inciter les nouveaux arrivants à nous respecter….
        Au contraire, nos institutions sont de plus en plus aplavantristes, c’est dommage mais j’ai peur pour nos générations futures.

        Tout cela pour dire qu’il nous faut continuer à être vigilant, mais bien sûr ne pas mettre de l’huile sur le feu avec des groupes racistes qui ne servent qu’à nous faire honte.

        En passant MERCI pour les petits monstres, en effet c’est plus amusant et je suis soulagée d’avoir perdu mon avatar fâché! 🙂

  4. Anne Vaillancourt dit :

    Bonjour Jocelyn,

    pour revenir au sujet des néo-nazis, j’aimerais ajouter que cela ne me surprend pas qu’il en existe au Québec. L’esprit du mal, incarné par Hitler en son temps est toujours présent dans certaines âmes sombres et malades.
    Hitler avait une fascination pour l’occulte et toute son idéologie en découlait.
    Par conséquent, la permissivité et le relativisme de notre temps ont ouvert la porte à toutes sortes de groupes et de sectes inquiétantes. Au U.S.A., des milliers de groupes sataniques  »opèrent » en toute légalité. Leurs membres prétendent que c’est une culture inoffensive et une mode plutôt que des pratiques occultes et des rituels avec messes noires et souvent, meurtres. C’est un sujet tabou que ces disparitions mystérieuses d’enfants par milliers et jamais retrouvés. Pourtant il y a des témoignages et des vidéos de victimes rescapées de ces sordides lieu de cultes à Satan, qui se sont confiés à des psychiatres.

    Contrairement à vous, je me méfie de la faiblesse de l’humain et de sa propension à adhérer à toutes sortes de séductions présentées sous forme de thérapies mais qui au fond, amènent à des dérives psychologiques. L’émission  »Enjeux » de jeudi dernier à Radio-Canada nous présentait l’histoire d’une jeune femme morte par sudation au cours d’un rituel insensé et délirant. (a voir absolument en reprise sur le site de R.C.)
    La plus grande ruse du  »père du mensonge » n’est-elle pas d’amener les humains à croire qu’il n’existe pas?

    Cependant j’aime beaucoup vos billets aux sujets intéressants et bien développés ainsi que votre foi pratique. Votre optimisme et votre façon de transmettre vos messages me font du bien.

    Je vous suggère le livre de Jean Prieur,  »Hitler et la guerre luciférienne » afin d’approfondir le sujet.

    Merci et bonne fin de semaine.

    Anne

  5. Pierre Couture dit :

    Il ne faut pas oublier que le nazisme avait des sympatisants au Québec pensant la deuxième guerre. La France de Pétain a même collaboré avec les nazis.

  6. ll y a aussi un site Québécois qui titre « les fils de la liberté » qui fait peur aussi et bien d’autres…

    Le 11 septembre a redonner du souffle au néo nazis,….pathétique!

  7. Pierre Couture dit :

    Le nazisme ou le fachisme a été populaire en Europe. Manque de leadership, difficulté économique. Philippe Pétain au lendemain de la défaite disait:  »Il faut accepter l’ordre nouveau. » Le nazisme n’était pas un petit mouvement, des pays entiers y croyaient. C’est ce qui est effrayant.

  8. Anne Vaillancourt dit :

    Bonjour,

    petite rectification à mon commentaire plus haut: l’émission dont je parlais est  »Enquête » et non  »Enjeux ». Il y a justement une reprise ce dimanche, le 29 janvier à 18 hres.

  9. D'Iberville dit :

    En visitant les liens visibles sur la page Fachowatch, ou tu semble avoir pris la pluspart de tes sources, je constate que la majorité des liens des organisations qui collaborent à leur travail portent vers des sites de l’extrême-gauche Québécoise.( tout en bas, à gauche )

    Ce qui est le plus pathétique dans toute cette histoire, c’est que si le fascisme effraie, le communisme, le marxisme tend à vous charmer, justement par son côté anti-fasciste.

    Pourtant le communisme est l’un des plus grands persécuteurs de l’église catholique et aussi le responsable de plus de 100 millions de morts dans les pays par ou il est passé.

    Ce qui leur donne une raison d’être et d’être appréciés au Québec? Le prétendu fascisme qu’ils prennent tant de plaisir à exposer. Est-ce que le nazisme est si présent et nuisible au Québec comparativement à l’extreme-gauche? Je répondrais non.

    Pour ce qui est des autres liens que tu donnes, que ce sois « Les nationalistes du Saguenay » ou la « Fédération des Québecois de souche ». Je les ai visiter et le résultat semble confirmer ma théorie sur les communistes qui ont besoin de la droite comme faire valoir. Parce qu’en fait je n’ai trouver ni discours haineux, ni référence au troisième reich de Hitler, ni de violence verbale.

    Je pense qu’il faut prendre le temps d’analyser avant de sauter au sensationalisme, laissons cela aux médias.

    Pour ma part je préfère encourager des mouvements identitaires qui défendent la tradition catholique québécoise plutot qu’une bande de communiste paranoiaque et laicisants

    C’était mon avis

    D’Iberville

    • Bonsoir D’Iberville. Merci d’avoir lu et commenté cet article. Mon intérêt pour la question de la mouvance néonazie n’est en rien inspiré par une quelconque appartenance à l’extrême gauche, pas plus qu’à n’importe quel groupe organisé. Je me considère libre et autonome de ma pensée. Ce sont des amis qui m’ont interpellé sur l’existence de tels groupes et m’ont donné le lien vers les articles du journal Le Soleil. D’un côté comme de l’autre, les gens s’accusent mutuellement d’appartenir à un extrême ou à l’autre. Je découvre cet univers et je tente de comprendre en publiant mes réflexions personnelles. Comme je ne parle pas du communisme dans cet article, je ne vois pas trop en quoi on peut conclure que cette idéologie « tend à me charmer ». Il est vrai que les liens que je mets en fin de billet ne semblent pas pouvoir être associés à la mouvance néonazie et même que celui du Saguenay tend plutôt à s’en distancer. C’est pourquoi je les ai mis comme liens à explorer, laissant au lecteur l’interprétation qu’ils veulent bien en donner. Ceci dit, il y a bel et bien des individus, des groupes qui n’hésitent pas à faire circuler des propos haineux et racistes, que ce soit dans des chansons comme celles de Dernier Guerrier ou des commentaires de ceux qui les appuient clairement… C’est ça qui m’inquiète mais de cela vous ne dites rien.

    • Un lecteur dit :

      Petit détail : Fachowatch n’a rien à voir avec le marxisme, dans un texte ils parlent même contre le Maoisme.

      D’ailleurs, dans son texte de présentation, le blog est bien clair :
      « nous ne nierons pas notre parti pris dans la lutte contre le fascisme, mais sans toutefois tomber dans la propagande politique. Québec Facho Watch n’est pas le résultat de rancunes entre groupes politiques opposés, mais plutôt une réponse face à une recrudescence d’idéologies xénophobes. Ce blog n’a pas de couleur, pas d’idée politique définie, pas de camp précis, sauf celui d’un front commun antifasciste. Bien que solidaires dans la lutte antiraciste, nous n’appartenons à aucun groupuscule particulier, ni au RASH, ni à l’ARA, ni à ARC, ni à ANTIFA, ni à l’UCL, ni à NWC, et encore moins aux partis communistes. »

      Les liens semblent plutôt être là au niveau de la solidarité anti-raciste, malheureusement celle-ci est plutôt limité au milieu de gauche. Par contre, le Parti Communiste n’est pas présent dans leurs liens.

  10. D'Iberville dit :

    J’ai pris le temps, comme tu l’as conseiller, d’explorer ces sites internet.

    En tant que catholique Canadien-français, j’ai trouvé le site de la FQS et celui des nationalistes du Saguenay très intéressants. Il est évident que si ils sont exposés par les marxistes comme des mouvements néo-nazis, c’est probablement parce qu’ils sont anti-marxistes.

    J’ai d’ailleur trouvé cet publication sur le site FQS qui explique très bien que l’esprit de cette organisation n’a rien à voir avec la pensée hitlérienne

    http://quebecoisdesouche.info/index.php?oa-sen-sont-allas-nos-haros

    Je te l’accorde, tu ne semble démontrer aucune sympathie envers le communisme, il est vrai aussi que des groupes comme dernier guerrier existent.

    Ce que je déplore, c’est que si un site du genre chercherait au contraire à démasquer l’extrême gauche, il passerait surment innaperçu. Presque personne, d’ailleur, ne prend le temps d’explorer ce site de fachowatch pour découvrir qu’il est régit par des anarchistes, communistes et autres ennemis de l’identité québécoise.

    J’ajouterais que tant qu’il n’y aura pas de débats honnêtes sur la question du multiculturalisme et de l’immigration massive, des individus seront porter à rejoindre ce genre de groupes. Si ils ont à la faire, autant qu’ils se dirigent vers des groupes comme Québécois de souches qui n’encouragent pas la haine et la violence.

    Si l’existence des nationalistes du Saguenay peut éviter aux jeunes nationalistes de la région d’être recruté par des groupes haineux. Si cela peut canaliser les sentiments de leur identité menacée vers des actions propres et positives, pour qu’ils découvrent notre histoire et qu’ils fassent la promotion de notre culture dans le respect de l’ordre. Je les encourage à continuer.

    D’iberville

    • à D’Iberville
      « Si l’existence des nationalistes du Saguenay peut éviter aux jeunes nationalistes de la région d’être recruté par des groupes haineux. Si cela peut canaliser les sentiments de leur identité menacée vers des actions propres et positives, pour qu’ils découvrent notre histoire et qu’ils fassent la promotion de notre culture dans le respect de l’ordre. Je les encourage à continuer. »

      On ne peut qu’être d’accord sur ce projet non-violent et constructif.

      Il y a quand même la réalité déjà présente. L’immigration existe depuis plus de 100 ans au Québec. Les Italiens, les Polonais, les Ukrainiens, les Haïtiens et autres sud-américains, ensuite les asiatiques et plus récemment les maghrébins… Nous avons un destin: vivre ensemble dans le respect et l’harmonie. C’est à cette tâche qu’il faut s’attaquer. La connaissance de notre histoire est un moyen de rester branchés sur ce qui nous a construits comme peuple. L’attitude d’ouverture et d’hospitalité qui nous vient de nos racines est ce qui nous honore. En cadrant un peu les choses, nous ne serions pas loin de trouver la voie pour un meilleur vivre ensemble…

  11. Réjean dit :

    Le multiculturalisme est-il la volonté du Christ?

    Non, il est la volonté des gouvernements, des multinationales et des banques.

    Pourquoi laisser notre identité s’estomper alors qu’il ne s’agit d’aimer notre peuple, notre culture, notre religion et notre histoire… Cela n’implique pas de détester les autres, mais seulement de préférer les siens.

  12. Marcel dit :

    L’immigration avant 1980-1985 était extrêmement marginale et majoritairement occidentale… rien à voir avec cette immigration que l’on reçoit actuellement qui est très très loin de notre culture, langue et identité. D’ailleurs nous en recevons plus proportionnellement que la France et les États-Unis qui eux ne sont pas un peuple minoritaire.

    Le rapport Durham … c’était ça… noyer les canadiens-français par l’immigration.. ça continue aujourd’hui.

    Au nom du vivre ensemble est-ce que vous suggérer que l’on doit disparaître en tant que peuple et ne pas contester l’immigration massive ? N’a t-on pas le droit d’exister et d’être majoritaire chez nous ?

    Je suis plutôt d’avis que nous méritons de vivre en tant que peuple, d’avoir un endroit ou s’épanouir et faire épanouir notre langue et notre culture. Les immigrants eux peuvent toujours retourner dans leur pays ou leur culture et identité n’est pas menacé (et ou il n’y a pas d’immigration)… une fois que nous serons minoritaire chez nous… nous allons avoir nul part ou aller, ce sera fini … pour de bon.

    Tout ce « vivre ensemble », tout cette  »tolérance » est après nous tuer.

    Citation du PAPE:

    « les Etats ont le droit de réglementer les flux migratoires et de défendre leurs frontières, en garantissant toujours le respect dû à la dignité de chaque personne humaine. En outre, les immigrés ont le devoir de s’intégrer dans le pays d’accueil, en respectant ses lois et l’identité nationale», a souligné le pape.

    Source: http://www.liberation.fr/monde/01012298579-benoit-xvi-les-immigres-doivent-respecter-les-lois-et-l-identite-nationale-du-pays-d-accueil

    • D’abord merci d’avoir lu et commenté. Vous savez, Marcel, je suis bien d’accord avec « mon » pape! Je ne dis nulle part qu’il ne faut pas trouver la bonne formule pour intégrer nos immigrants. Cela commence par dire la vérité lorsqu’on va les recruter chez eux, ce qui est loin d’être le cas. Prenez le taxi ces jours-ci à Montréal et parlez à votre chauffeur. Demandez-lui si son travail correspond à son niveau d’études et s’il s’attendait à vous conduire partout dans la ville lorsqu’il a signé ses papiers d’immigration! Nous sommes responsables de ce que nous faisons avec l’immigration, ce ne sont pas les immigrants qui doivent être condamnés pour nos manquements!

      Par ailleurs, comme bien d’autres, vous semblez affirmer qu’il existe une culture québécoise qui serait monolithique et à laquelle tout le monde s’identifie spontanément. Cela n’est en rien vrai aujourd’hui. Regardez comment nous sommes un peuple divisé sur toutes les questions sociales, les projets de société, la négligence envers nos aînés en foyers devenus la proie des marchands, celle de nos enfants abandonnés à la DPJ, les politiques qui visent le désinvestissement de l’État, la corruption de nos dirigeants, les valeurs morales méprisées, l’adhésion à une religion devenue une coquille vide de sa désaffection. Rien dans tout cela me montre un peuple uni dans sa culture dont je pourrais être si fier. C’est une illusion.

      Nous partageons bien des choses comme Québécois de souche, il est vrai et c’est heureux! Il est temps de retrouver une réelle fierté dans ce qui nous a toujours fait honneur: notre sens de l’accueil et notre hospitalité envers l’étranger pour lui donner une vraie place dans notre vie, pas seulement un rôle de deuxième classe.

      Tiens, je vous donne l’exemple des femmes voilées. Je rencontre chaque jour des femmes,féministes, éduquées,émancipées qui regrettent ces femmes qui seraient absolument « dominées », « écrasées sous le joug religieux et patriarcal », affublées d’un « symbole politique ». S’il y a une part de vrai dans tout cela, c’est loin de représenter l’opinion de ces femmes elles-mêmes! Si nos femmes au Québec se sont libérées, cela a commencé par l’entraide: les groupes de femmes chrétiennes, les cercles des fermières, l’action catholique, l’AFEAS, etc. Au sein de l’Église catholique, ces femmes ont été encouragées à prendre une place qui a débordé sur la place publique. Cela s’est fait sur plusieurs générations. Vont-elles faire à ces femmes nouvellement arrivées ce qu’elles n’auraient jamais accepté qu’on leur fasse: se faire imposer des changements à leur culture, leur manière d’être, leur individualité par une quelconque autorité extérieure, fut-elle d’une fédération de femmes ? Non, monsieur, ces femmes ont besoin de solidarité de la part des femmes d’ici. Elles ont besoin d’être intégrées à nos cercles intimes pour en découvrir les beautés et les écueils. De là, elles se laisseront bousculer et changeront. En même temps, nous en profiterons.

      Nous profiterons peut-être de leur sens de la famille, car sur ce point-là, loin d’avoir progressé, notre société si fière a plutôt régressé, tout comme l’Occident. Je ne pense pas que le pape a jamais dit que l’Occident, l’Europe en particulier, n’avait rien à changer, rien à convertir… Au contraire, il appelle sans cesse à cette humilité, tant personnelle que collective… Relisez-le, Marcel, avec une nouvelle paire de lunettes…

    • Bonjour Marcel. Si je m’en tiens à cet article, le pape a surtout déploré le suicide de l’Europe de son propre fait avant qu’il soit question de l’immigration. Cela serait plus respectueux de sa pensée. Le remplacement des enfants qui ne naissent plus chez les Européens par l’immigration de gens plus difficiles à assimiler peut effectivement provoquer une extinction de ce qu’était jusque là l’Europe. Mais est-ce pour le pire? N’oublions pas qu’il n’existe aucune culture qui peut prétendre à la perfection. En France, un politicien a tenté de parler de suprématie de certaines civilisations sur d’autres et il a fait un fou de lui! Il y a dans chaque culture des choses regrettables et des choses qui élèvent l’humanité en grandeur. Lisez aussi le pape dans d’autres documents où il parle de lui-même et non pas cité par un homme qui a tout intérêt à conserver l’état actuel du monde..

  13. Diane dit :

    Bonjour Jocelyn et Marcel…

    Je suis d’accord qu’il faut nous montrer accueillant pour les immigrés, même s’ils ne sont pas de notre culture et religion. Cela peut en effet être bénéfique et enrichissant d’apprendre à mieux les connaître.

    Là où je suis en désaccord est la volonté politique (pour rafler les votes des immigrants!) de faire de l’aplaventrisme devant eux….s’ils viennent dans notre pays, ils se doivent de s’intégrer, de suivre nos lois et les règles de notre société, de ne pas faire de demandes irraisonnables. Cela ne veut pas dire de se faire assimiler totalement!
    S’ils ne sont pas assez ouverts à la tolérance de leur côté, alors je me demande réellement ce qu’ils font ici?

    Pour ce qui est des femmes voilées, je suis assez mal à l’aise avec cet état de fait et je ne comprend pas ce qui est pour moi un symbole de soumission….ce qui ne veut pas dire que je ne pourrais pas lier de liens d’amitié avec une femme musulmane pratiquante…pourquoi pas?
    J’espérerais même que l’exemple des autres femmes occidentales qui s’habillent sans se cacher et vivent comme des égales aux hommes leur donnerait le goût d’essayer ça, la liberté et leur belle chevelure libre sur le dos! 🙂

    Vu à la télé un reportage de Denis Lévesque un jour qui demandait à une musulmane portant le hijab pourquoi elle le faisait…“Je veux montrer que je suis soumise à mon dieu” fut sa réponse principale….
    Je veux bien, mais certains autres musulmans affirment que c’est une question de culture, que rien dans le Coran n’oblige les femmes à se voiler ou pire, à porter ces genres de grotesques tentes comme en Afghanistan.

    Si réellement c’est une question de soumission à leur dieu Allah…alors pourquoi les hommes musulmans ne le portent pas également? Ils n’ont pas à se soumettre à leur dieu??

    Je suis consciente qu’il faut y aller doucement pour leur faire comprendre que c’est plutôt les hommes de leur pays qui leur ont imposés ceci depuis si longtemps qu’elle ne voit pas la chose autrement….mais il faut continuer à lutter et à dénoncer cette inégalité, tout comme on le fait pour tous les autres êtres humains qui souffrent d’inégalité dans le monde.

  14. Marcel dit :

    D’abord… nul part j’ai blâmé les immigrants… je blâme le gouvernement et les politiques d’immigrations.

    Deuxièmement concernant le mythe du chauffeur de taxi.. vous devez pas en connaitre beaucoup considérant le nombre d’immigrants au Saguenay… voici une lecture intéressante :

    Le dernier classement établi en 2007 par l’Institut de l’enseignement supérieur à l’Université Jiao Tong de Shanghai (2007) fournit un indicateur de la qualité de l’enseignement universitaire dans le pays d’origine des immigrants. Il révèle que la seule université à l’extérieur du monde industrialisé, l’Université d’État de Moscou, est sur la liste des 100 meilleures universités.

    En revanche, le Canada en a quatre. Le classement révèle également qu’il n’y a que 23 universités du tiers-monde parmi les 500 premiers, alors que le Canada en a 22. Très peu de pays du tiers-monde ont des universités dans l’élite: la Chine (mis à part Hong Kong) (12), Inde (2), Chili (2), Brésil (4), le Mexique, l’Égypte, la Turquie.

    Il n’en existe aucun dans les Philippines, le Pakistan ou l’Iran, qui sont les troisièmes, quatrièmes et sixièmes lieux d’origine (après la Chine et l’Inde) pour les immigrants au Canada en 2006.

    Plusieurs immigrants et groupes de pressions se plaignent ensuite que leurs diplômes ne sont pas reconnus, si c’est le cas c’est simplement que la forte majorité d’entre eux ne proviennent pas d’universités comparables aux universités canadienne. Les laisser pratiquer ici serait donc risqué sans une mise à niveau et baisserait la qualité du travail dans nos industries et institutions.

    voir ceci aussi: http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/opinions/points-de-vue/201011/19/01-4344396-ce-quil-faut-dire-sur-laccueil-des-medecins-etrangers.php
    —–

    Vous dites ensuite : vous semblez affirmer qu’il existe une culture québécoise qui serait monolithique et à laquelle tout le monde s’identifie spontanément.

    Je n’ai jamais dit ça.

    Vous dites également : Il est temps de retrouver une réelle fierté dans ce qui nous a toujours fait honneur: notre sens de l’accueil et notre hospitalité envers l’étranger pour lui donner une vraie place dans notre vie, pas seulement un rôle de deuxième classe.

    Qui nous as toujours fait honneur ? depuis quand ? Selon qui ? … La Nouvelle-France n’était pas multiculturel … les colons (et non immigrants) était tous français et catholique. Les protestants et juifs était INTERDIT. Les règles d’immigration au Canada interdisait les non occidentaux jusqu’en 1962…. voir la loi qui stipule  »white if possible »… les amérindiens était assimilé et convertis et mis dans des réserves pour éviter le mélange, pas d’ouverture d’esprit encore une fois. Vous en voulez d’autres exemples ?

    Toutes ces choses qui vous parait horrible …sont en fait des choses qui nous on préserver. En fait pourquoi vous habitez au Saguenay et pas dans un quartier multiculturel ? Ah c’est moins plaisant vu le taux de pauvreté et de criminalité dans les endroits qui sont  »enrichie culturellement »… Gérard Bouchard vante aussi l’ouverture à l’autre à plus de 800 km des ghettos ethniques… il vient également du Saguenay je crois.

    Pour ce qui est de votre défense des femmes voilées… évidemment vous qui rejetez l’idée même que nous sommes une nation, une majorité et que nous avons le droit d’exiger le respect chez nous vous ne pouvez concevoir des termes tel que l’assimilation et  » à Rome l’on fait comme les romains »… d’ailleurs le voile est obligatoire dans plusieurs pays musulmans …et les églises sont interdite. Pourquoi le respect mutuel et la réciprocité lorsque l’on peut se soumettre sans résistance comme vous le faite ?

    • Sachez, Marcel, que j’ai habité un quartier multiculturel à Montréal (Ville-Émard), pendant près de huit ans. J’ai aussi habité 18 mois à Paris et au total 12 ans dans des associations internationales (L’Arche de Jean Vanier). Ça devrait suffire pour que vous m’accordiez une certaine crédibilité en matière de vie dans un contexte interculturel. Et j’ai pris le taxi à Montréal plus souvent qu’à Saguenay: ici on a chacun son char! 😉 Je ne vous autorise pas à juger du choix de mon lieu de vie, comme si cela ne me donnait pas le droit de m’exprimer sur des sujets comme celui-ci.

      Je crois que nous devons préparer l’accueil des immigrants formés dans leur pays en leur proposant des mesures accélérées qui leur permettront d’atteindre les niveaux de perfectionnement souhaités plutôt que de les laisser se débrouiller avec ça. Je connais une femme, française d’origine allemande, blonde aux yeux bleus, qui a pratiqué 12 ans comme médecin en France. Lorsqu’elle est arrivée ici, on a réclamé qu’elle passe tous les examens de nouveau. N’ayant pas la motivation, elle a fini par retourner en France où elle exerce comme urgentologue chevronnée… Rien à voir donc avec le classement des universités que vous présentez. J’ai eu à Montréal un homme de ménage africain, un ingénieur électricien d’une quarantaine d’années, qui a refait toute sa formation en cours du soir pendant qu’il faisait des ménages la journée afin de subvenir aux besoins de sa famille nombreuse. Je crois que c’est l’homme le plus humble de la terre! On n’a rien, mais rien reconnu de sa formation et de son expérience alors qu’on l’a fait venir ici sur la base de son diplôme!

      Je vais vous paraphraser pour le dernier point: « nulle part j’ai laissé croire que je rejette l’idée que nous sommes une nation ». Il y a des nations ouvertes et des nations refermées sur elles-mêmes. Je préfère tout simplement la deuxième option…

Comment réagissez-vous ?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s