Faut-il empêcher la religion des autres?*

fete-dieu-2015

Photo: diocèse de Montréal

Chaque année nous traversons la longue période liturgique qui va du Carême jusqu’à la fête du Sacré-Cœur, en passant par Pâques, l’Ascension, la Pentecôte et j’en passe. Par les temps qui courent, ces fêtes ne soulèvent guère d’enthousiasme et encore moins de ferveur populaire. Lors d’une procession de la Fête-Dieu, ils ne seront plus que quelques dizaines de courageux à suivre l’ostensoir.

 

Le catholicisme en tant que religion populaire et historique du « Canada français », est désormais le fait d’une minorité. Mais la foi n’est pas morte pour autant. Et la foi n’est pas limitée au christianisme.

Religions en hausse

De tout temps, les religions ont connu des hauts et des bas. Si le catholicisme semble en voie de disparition au Québec, ce n’est pas le cas en Afrique et en Asie. Sur ces deux continents, toutes les religions connaissent une hausse. Il en est ainsi pour l’Islam qui se développe également en Europe et en Amérique du Nord.

Par le fait de nos politiques d’immigration, nous assistons à une arrivée constante de nouveaux citoyens venant de pays musulmans. Ils viennent de plus en plus en familles déjà constituées, mari, femme, enfants. En tant que familles, celles-ci vont davantage reproduire leurs coutumes, traditions et pratiques religieuses et veiller à leur transmission.

Une première réaction serait de craindre ce mouvement, en croyant que les musulmans confessent une religion violente et hostile aux autres croyants. Si cette perception n’est pas toujours erronée, il serait sot de croire que tous les musulmans y souscrivent. Une réaction plus équilibrée consisterait à nous demander en quoi cette religion peut aussi contribuer à la construction d’un monde plus juste.

turkey_pope_rain__2_En réalité, les différences sont surtout liées à des considérations historiques, juridiques et langagières. Car la foi des musulmans n’est rien d’autre que la foi d’Abraham, donc des Juifs. Les deux religions confessent le Très-Haut, le Miséricordieux qui a fait le ciel et la terre et tout ce qu’elle contient. Les Juifs auront davantage développé le caractère engagé de Dieu qui ne se contente pas d’avoir créé le monde et donné ses commandements, mais qui agit dans l’histoire. Quant aux chrétiens, ils voient dans l’image du Père le même Dieu créateur et sauveur.

La foi produit des fruits suscités par l’Esprit de Dieu : la piété, l’humilité, la patience, la compassion, l’amour du prochain, le discernement, la passion pour la justice, etc. Nous trouvons de tels fruits dans toutes les grandes religions. Cela ne les met nullement sur le même pied. Les catholiques n’ont pas à relativiser leur religion comme si elle n’était qu’une parmi d’autres. Mais il serait vain de croire que les autres croyants n’accordent pas la même primauté à leur propre religion! Alors que faire?

Nous sommes à la croisée des chemins pour l’humanité. Quand elles parviennent à exprimer le meilleur d’elles-mêmes, les religions peuvent soutenir la mise en œuvre de politiques qui font progresser la société en aidant chaque personne à devenir un meilleur humain. Comme le pape François nous y invite, prenons le parti du vivre-ensemble dans la paix et la compréhension mutuelle.

____

* Ce texte est le 39e article de la série “En quête de foi”, publié dans l’édition de juillet-août 2016 du Messager de Saint-AntoineL’objectif de cette série est d’explorer les éléments de la tradition chrétienne dont les traces sont toujours perceptibles dans la culture actuelle. Les destinataires de cette série sont des gens bien enracinés dans l’Église catholique. 

19 réflexions sur “Faut-il empêcher la religion des autres?*

  1. Roger Boivin dit :

    Jocelyn dit : « Et la foi n’est pas limitée au christianisme. »

    Vous induisez les gens en erreur, Jocelyn ; bien malgré vous, je veux bien croire, vous n’êtes hélas pas et vous n,avez jamais été catholique, mais « conciliaire », moderniste. Si vous étiez vraiment catholique, vous seriez mieux en mesure de connaître le véritable enseignement catholique. Donc, vous avez intérêt à vous convertir.

    Il ne faut pas s’en tenir aux demi-vérités. Il y a vertu naturelle et vertu surnaturelle. Voici, (en passant, ce qui est du domaine de la foi et de la morale, ne peut changer ; donc peu importe la date de l’édition d’un livre vraiment catholique, l’enseignement sera toujours le même, ne varie jamais) :

    « 6. Quel est l’objet des vertus théologales ?
    Les vertus théologales ont pour objet immédiat Dieu, considéré soit comme vérité suprême, c’est la foi; soit comme notre bien suprême, c’est l’espérance; soit comme bonté suprême infiniment aimable pour elle-même, c’est la charité »
    « 10. Comment les vertus sont elles surnaturelles ou naturelle ?
    Les VERTUS SONT SURNATURELLES OU NATURELLES suivant qu’elles appartiennent ou non à l’ordre de la grâce. Les vertus théologales sont surnaturelles. Les vertus morales sont surnaturelles ou naturelles, suivant que leur objet tend à une fin surnaturelle ou naturelle. »

    https://archive.org/stream/expositiondelad00chrygoog#page/n89/mode/2up

    La foi est une vertu théologale, et donc surnaturelle, que l’on reçoit au baptême. Voici :

    « 91. Comment le baptême rend-il l’âme agréable à Dieu ?
    Le baptême nous communique la vie de la grâce, remet nos péchés, nous fait enfants de Dieu, frères de Jésus-Christ, et ses cohéritiers. Avec la grâce, il nous communique les dons du Saint-Esprit ET LES VERTUS INFUSES, SOIT THÉOLOGALES, SOIT MORALES. Le baptême, en effet, a la vertu de nous incorporer à Jésus-Christ, comme ses membres. Or la plénitude de la grâce et de la vertu découle de Jésus-Christ, qui est le chef, dans tous ses membres, d’après cette parole :  » Nous avons tous reçu de sa plénitude « . (Jean I, 16)
    « Vous tous qui avez été baptisés en Jésus-Christ , vous avez été revêtus de Jésus ‘Christ « . (Gal. III, 27) »

    https://archive.org/stream/expositiondelad01chrygoog#page/n205/mode/2up

    L’Acte de Foi :
    « Acte de foi, mon Dieu je crois ferment tout ce que l’Église Catholique croit et enseigne, parce que c’est vous qui l’avez dit, et que vous êtes la vérité même. »

    ——

    En outre, votre oecuménisme n’est pas catholique, est faux :

    « Tous les dieux de ceux qui n’ont pas la vraie foi sont des démons. » (Psaume 95)

    « Elie leur dit : Saisissez maintenant les prophètes de Baal ; que pas un d’entre eux n’en échappe ! Ils mirent la main sur eux et Elie les fit descendre dans le Val de Cison où il les mit à mort. » (Ier livre des Rois, 18, 30-40)

    « Il n’y a qu’un seul Seigneur, qu’une seule foi, un baptême, un Dieu, Père de tous, qui est au-dessus de tous, qui agit par tous et qui est en tous. » (St Paul, Ephésiens, IV, 5)

    « Ce qu’immolent les gentils, ils l’immolent aux démons et non à Dieu. Or je désire que vous n’ayez aucune société avec les démons : vous ne pouvez boire le calice du Seigneur et le calice des démons. Vous ne pouvez avoir part à la table du Seigneur et à la table des démons.  » (St Paul, I Corinthiens, X, 20-21)

    « Ne faites pas avec les infidèles d’assemblage disparate sous un même joug. Quel rapport peut-il en effet y avoir entre la justice et l’iniquité ? Qu’y-a-t’il de commun entre la lumière et les ténèbres ? Quel accord y-a-t’il entre le Christ et Bélial ? Quelle part le croyant peut-il avoir avec l’incroyant ? Comment concilier le temple de Dieu avec les idoles ? » (St Paul, II Corinthiens, IV, 14-16)

    « Si quelqu’un vient à vous et n’apporte pas cette doctrine, ne le recevez pas dans votre maison et ne lui dites pas : Salut ! car celui qui dit : Salut ! participe à ses oeuvres mauvaises. »(St Jean, II, 10 -11)

    Pour plus d’informations sur le sujet : http://messe.forumactif.org/t5869-l-oecumenisme-pseudo-de-vatican-ii#124556

    Si vous avez vraiment l’amour de la vérité, Jocelyn, vous saurez la reconnaître un jour, et vous convertir. C’est la grâce que je vous souhaite. Sachez la saisir, quand elle passera.

    En attendant, c’est pour le mensonge que vous travaillez, et encore là, cela bien malgré vous, je veux bien croire.

  2. Roger Boivin dit :

    Jocelyn écrit :

    « Car la foi des musulmans n’est rien d’autre que la foi d’Abraham, donc des Juifs. »

    FAUX !

    Abraham croyait en la Sainte Trinité ; ce que nie l’Islamisme.

    Avoir la Foi, cette vertu théologale et donc surnaturelle, c’est accepter la Révélation divine toute entière ; c’est croire à la prommesse du Messie faite à Abraham ; c’est croire que Jésus-Christ est ce Messie promis et tant attendu, annoncé et figuré dans l’Ancien-Testament ; c’est croire à sa divine Incarnation dans le sein immaculé de la Vierge Marie ; c’est croire à l’Immaculée Conception de la Vierge Marie ; c’est croire en Jésus-Christ, vrai Dieu et vrai Homme ; c’est croire à laTrès Sainte Trinité : le Père et le Fils Jésus-Christ Notre-Seigneur et au Saint-Esprit.

    Croire le contraire, c’est croire au mensonge ; croire au mensonge, ce n’est pas avoir la Foi.

    • Roger Boivin dit :

      « Abraham, votre père, a tressailli de joie à la pensée de voir mon jour ; il l’a vu et s’en est réjoui. » (Saint Jean VIII, 56.)

      « Et ce n’est pas parce qu’ils sont postérité d’Abraham, qu’ils sont tous ses enfants. Mais c’est d’Isaac que tirera son nom ta postérité, c’est à dire : ce ne sont pas les enfants de la chair qui sont les enfants de Dieu, mais ce sont les enfants de la promesse qui compte comme postérité. » (Épitre aux Romain IX, 7-8.)

    • Roger Boivin dit :

      Q. Montrez-nous en peu de mots que la Religion a toujours été une et la même ?

      R. La Religion a toujours été une et la même dans son auteur, qui est le Messif. Attendu ou venu, Jésus-Christ a toujours été le fondement de la Religion et le salut n’a jamais été possible que par lui.

      Q. A-t-elle toujours été une et la même dans son dogme ?

      R. Elle a toujours été une et là même dans son dogme. Sur Dieu, elle a toujours cru et enseigné depuis l’origine du monde qu’il n’y a qu’un seul Dieu en trois personnes, créateur, conservateur et rédempteur du monde ; seulement, ces vérités sont connues des Chrétiens plus clairemement que des Juifs.

      https://archive.org/stream/cihm_91887#page/n139/mode/2up

  3. Roger Boivin dit :

    A ne lire que si l’on recherche sincèrement la vérité :

    + Les promesses divines qui sont venues dans l’Ancien-Testament pour préciser au fure et à mesure d’oû viendrait le Rédempteur promis : https://archive.org/stream/lareligiondansle00gaum#page/52/mode/2up

    On y dit entre autre :
    « Les siècles marchent : une seconde promesse vient éclaircir la première. Elle est faite à Abraham, et lui annonce que de sa race naîtra le Messie. Ainsi sont écartés tous les peuples étrangers à la race du père des croyants : ce n’est plus dans la généralité des nations que nous avons désormais à chercher le Messie. Cependant ici se présente une nouvelle difficulté : Abraham a sept enfants ; lequel d’entre eux donnera le jour au Rédempteur ? »

    « Une troisième promesse nous le dira. Faite à Isaac, elle écarte les autres enfants du patriarche et tous les peuples qui en descendent. La vérité devient plus claire ; mais soudain un nuage l’obscurit. Isaac a deux fils, Esaü et Jacob, lequel des deux sera le père du Messie ? »

    + L’unité de la Religion ; elle remonte à l’origine du monde : https://archive.org/stream/cihm_91887#page/n139/mode/2up

    On y dit entre autre :
    « Elle a toujours été une et là même dans son dogme. Sur Dieu, elle a toujours cru et enseigné depuis l’origine du monde qu’il n’y a qu’un seul Dieu en trois personnes, créateur, conservateur et rédempteur du monde ; seulement, ces vérités sont connues des Chrétiens plus clairemement que des Juifs. »

    + Qu’il n’y a qu’une seule Religion : https://archive.org/stream/petitcatechismed00gaum#page/n19/mode/2up

    On y dit entre autre :
    « Il suit de là qu’il n’y a jamais eu et qu’il n’y aura jamais qu’une seule religion, la religion catholique, apostolique et romaine : toutes les autres sont des sectes qui ne méritent pas le nom de religions. »

    + Redéfinition du terme SECTE dans l’actuelle secte Conciliaire ou pseudo-église catholique : http://messe.forumactif.org/t3811-redefinition-du-terme-secte-dans-la-secte-conciliaire-ou-pseudo-eglise-catholique#74924

    Ça leur sert.
    Il faut bien pour la promotion de leurs redéfinitions de la liberté religieuse et de l’oecuménisme.

    on y lit entre autre :
    « A partir des ces remarques liminaires, il apparaît clairement que l’Église catholique a considérablement évolué par rapport à la définition de la « secte ». Hier, elle s’opposait aux autres confessions chrétiennes et aux autres religions avec la certitude de posséder la vérité absolue, « d’où sa prétention à être la norma normans ». En conséquence, elle qualifiait de « secte » tout groupe religieux acatholique. Or aujourd’hui, ce n’est plus l’Église, mais les pouvoirs publics qui déterminent ce qu’est la « secte », non plus au nom de croyances ou de convictions religieuses hétérodoxes, mais en fonction d’un cadre juridique. Et c’est cette acception que prend en compte l’Église catholique [32], dans une partie de son discours actuel. »

    • Roger Boivin dit :

      Évidemment, dans cette redéfénition du mot « secte », lorsqu’on dit : « l’Église catholique a considérablement évolué par rapport à la définition de la « secte » ; ce donc n’est pas de la véritable Église Catholique et Apostholique et Romaine dont on parle ici, mais de sa contrefaçon issue du conciliabule « vatican II ».

  4. Roger Boivin dit :

    R. Il ne peut y avoir plusieurs Religions, parce qu’il ne peut y avoir plusieurs dieux, et que le oui et le non ne peuvent être vrais en même temps. Ainsi la religion primitive, la Religion mosaïque, la Religion chrétienne, ne sont qu’une seule et même Religion dans trois états différents.

    Q, De qui vient la Religion ?

    R. La Religion vient de Dieu et ne peut venir que de lui, parce que Dieu seul a pu faire connaître à l’homme son origine, ses devoirs et sa fin dernière.

    ( Abrégé du catéchisme de persévérence – Mgr gaume – 1880 – p. 79 :
    https://archive.org/stream/abrgducatchisme00gaumgoog#page/n83/mode/2up )

    135. Le Judaïsme. – Par judaïsme nous entendons non pas la religion mosaïque, religion vraiment révélée, préface de l’Évangile, préparation à la religion définitive qui est le christianisme, mais les croyances et le culte des juifs depuis la mort de Jésus-Christ.

    ( LEÇONS D’APOLOGÉTIQUE – par le chanoine Arthur Robert – 1920 :
    https://archive.org/stream/cihm_81483#page/n251/mode/2up )

  5. Roger Boivin dit :

    Révolution en tiare et en chape :

    « LA CORRUPTION DE LA JEUNESSE ET DU CLERGÉ. – Les «cœurs choisis» que la Révolution recherche de préférence, ce sont les jeunes gens et les prêtres ; elle ose même aspirer jusqu’à former un pape.

    [..]

    «« Nous devons faire l’éducation immorale de l’Église, et arriver, par de petits moyens bien gradués, quoique assez mal définis, au triomphe de l’idée révolutionnaire par un Pape. Ce projet m’a toujours paru d’un calcul surhumain. »» (Nubius à Volpe)

    « Surhumain, en effet, car il vient en droite ligne de Satan. Le personnage qui se cache sous le nom de Nubius décrit ensuite ce Pape révolutionnaire qu’il ose espérer : un Pape faible et crédule, sans pénétration, honnête et respecté, imbu des principes libéraux.

    «« C’est à peu près dans ces conditions qu’il nous en faudrait un, si c’est encore possible. Avec cela nous marcherons plus sûrement à l’assaut de l’Église, qu’avec les pamphlets de nos frères de France et l’or même de l’Angleterre. Pour briser le rocher sur lequel Dieu a bâti son Église, nous aurions le petit doigt du successeur de Pierre engagé dans le complot, et ce petit doigt vaudrait pour cette croisade tous les Urbain II et tous les saint Bernard de la chrétienté. »» (Instruction secrète)

    «« Vous voulez révolutionner l’Italie ? »» ajoutent enfin ces séides de l’enfer, «« cherchez le Pape dont nous venons de faire le portrait… Que le clergé marche sous votre étendard en croyant toujours marcher sous la bannière des Clefs Apostoliques. Vous voulez faire disparaître le dernier vestige des tyrans et des oppresseurs ? Tendez vos filets, tendez-les au fond des sacristies, des séminaires et des couvents ; et si vous ne précipitez rien, nous vous promettons une pêche miraculeuse ; vous pécherez une Révolution en tiare et chape, marchant avec la croix et la bannière ; une Révolution qui n’aura besoin que d’être un tout petit peu aiguillonnée pour mettre le feu aux quatre coins du monde. »» (Instruction secrète de la Vente suprême)

    « Comme ils sentent eux-mêmes que tout repose sur le Pape ! ..

    ( Source : La Révolution – par Mgr de Ségur, Louis-gaston (1820-1881) : http://archive.org/stream/larvolution00sggoog#page/n54/mode/2up )

    • Roger Boivin dit :

      C’est ce que nous vivons depuis les années 60 :

      Substitution d’une nouvelle messe calquée sur le rite de Cranmer ;

      modification du rite d’ordination ;

      redéfinition de la liberté religieuse et de l’oecuménisme ;

      abolition du serment anti-medernisme que faisaient les prêtres ;

      etc, etc.

  6. Roger Boivin dit :

    « vous pécherez une Révolution en tiare et chape, marchant avec la croix et la bannière ; une Révolution qui n’aura besoin que d’être un tout petit peu aiguillonnée pour mettre le feu aux quatre coins du monde. »(Instruction secrète de la Vente suprême)

    LA RÉVOLUTION – par Mgr de Ségur.

    • Roger Boivin dit :

      « .. Bergoglio se place en opposition avec les « saints » de la secte [conciliaire].

      Ce qui est frappant, c’est que ces types font la même séparation que la Frate [FSSPX]… [selon eux] un document touchant morale et foi ne serait pas sous le coup de l’infaillibilité mais sous la pastorale… assiterons nous à un schisme à l’intérieur du schisme..

      Faut être logique, c’est dur pour Bergoglio, mais si Wojtyla est un « saint » alors, comment peut-il aller à l’encontre de la doctrine de ce [sois-disant] « saint » ..?

      Le renversement morale que Bergolgio a fait, et il est le premier des intrus à le faire, est mal reçu par la secte, car il est allé trop loin et risque de faire perdre à la secte sa couverture de « catholicité » qu’elle tient absolument à garder, car sans elle, elle ne saurait vivre.

      Ce document est une perle rare, quand les conciliaires tentent de le défendre… ils se heurteront à leur propres « théologiens »… Ils ne pourront pas nous dire, les temps ont changé, il faut s’adapter… ou autres inepties de ce genre… »

      « La réaction de ces « théologiens ou canonistes » est surprenante, ils s’attendaient à quoi dans leur secte, une morale parfaite… tous les hérétiques finissent par dévier de la morale… Bergoglio vient de le faire ouvertement, cela sera le sentier où la majorité des « prêtres » de la secte va s’engouffrer… il faut remplir les églises vides…

  7. Roger Boivin dit :

    CHAPITRE LVII

    II. — TENTATION FONDAMENTALE ET GÉNÉRALE

    I. — DE LA RENAISSANCE A LA RÉVOLUTION. — Tout en continuant à susciter des hérésies, Satan institua au sein de l’Eglise une secte chargée d’en chasser l’esprit surnaturel pour y substituer l’esprit naturaliste — C’est bien le but poursuivi par la Franc-Maçonnerie, depuis le XIVe siècle, d’établir la religion naturelle sur les ruines de la religion révélée. — Preuves de ce dessein. — Essai d’institution de la religion naturelle après la Terreur.

    Source : En pdf, page 802 :

    LA CONJURATION ANTICHRÉTIENNE – Le Temple Maçonnique voulant s’élever
    sur les ruines de l’Église Catholique – Tome III – Mgr Henri Delassus, Docteur en Théologie :

    http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/Delassus/ConjurationT3.pdf

  8. Léon VEUILLOT dit :

    La vérité existe-t-elle ?
    C’est-à-dire : notre compréhension des choses peut-elle correspondre à leur réalité ?
    Si la réponse est non, alors tous vos questionnements, Jocelyn Girard, sont vains, futiles, inutiles et parfaitement oiseux.

    En revanche, si la vérité existe, alors effectivement, nous pouvons nous poser des questions, qui peuvent être fructueuses, sur Dieu et sur la religion qui est le lien entre Dieu et nous-mêmes.

    Mais si la vérité existe, qui est la correspondance de notre compréhension des choses à leur réalité, elle est nécessairement unique car il n’y a qu’une seule réalité, laquelle ne dépend pas de nous mais nous est imposée par le monde extérieur à nous-mêmes.
    Et si divers êtres humains donne des réponses différentes à ce qu’ils estiment chacun de leur côté être la vérité, ou bien ils se trompent tous, ou bien il n’y en a qu’un seul qui soit dans la vérité c’est-à-dire que sa compréhension des choses correspond bien à leur réalité.

    Nous devons donc déduire de ces préliminaires que si la vérité existe, elle est nécessairement unique tandis que l’erreur est obligatoirement et manifestement multiple.

    Et donc, à propos de Dieu et de la religion qui est le lien entre Dieu et nous-mêmes, ou bien il n’y a qu’une seule vérité et de multiples erreurs, ou bien cette vérité n’existe tout simplement pas mais alors, Jocelyn Girard, tous vos questionnements sont vains, futiles, inutiles et parfaitement oiseux.

    Or donc, si la vérité sur Dieu et sur la religion existe, il n’y a alors qu’une seule religion qui soit vraie, c’est-à-dire qui puisse connaître cette vérité, et toutes les autres religions sont dans l’erreur dans la mesure où elles s’éloignent sur un point ou sur un autre de ladite vérité, à moins qu’elles soient toutes fausses et qu’aucune ne connaisse la vérité, mais, dans ce cas, tous vos questionnements sur la (ou les) religion(s), Jocelyn Girard, sont vains, futiles, inutiles et parfaitement oiseux.

    J’estime donc que vous admettez qu’en matière de religion il n’y a qu’une vérité. (Sinon, ce serait vous faire l’insulte de la fatuité de vos questionnements en la matière.)

    Or, si, pour répondre à votre question formant le titre du présent article (« Faut-il empêcher la religion des autres? ») auquel je réponds là, nous ne pouvons pas « empêcher la religion des autres » dans ce qui regarde leur for interne et dans leur vie privée dans la mesure où celle-ci est conforme à la morale naturelle et n’est pas criminelle, il peut en aller tout autrement dans leur vie publique car, dans la mesure où nous avons la preuve, par la Révélation divine, que d’une part notre religion est la seule véridique et que d’autre part la religion de tel ou tel autre être humain est dans l’erreur et, de ce fait, est mortifère, il convient alors de les empêcher d’agir publiquement et de les empêcher d’attirer dans leurs erreurs de pauvres âmes trop faibles par elles-mêmes pour résister aux dites erreurs.

    C’est pourquoi, concernant votre article et plus particulièrement la question de son titre, je dirai que c’est très pernicieux en raison de l’ambiguïté de cette question qui ne précise pas (volontairement ou naïvement ?…) si l’on doit considérer l’éventuel empêchement au for interne et exclusivement privé ou dans le domaine public.
    D’autant plus que votre manière d’aborder le problème laisse entendre, ce qui serait plus grave encore, que, pour vous, la religion catholique ne serait pas la Religion véridique !… Il faut dire que c’est là le résultat du modernisme régnant actuellement au sein de l’Église officielle… Église officielle qui, par ses doctrines et sa praxis modernistes, montre qu’elle n’est plus catholique !
    Réfléchissez-y !…

  9. Léon VEUILLOT dit :

    À propos de l’islam, Jocelyn Girard a écrit « Une réaction plus équilibrée consisterait à nous demander en quoi cette religion peut aussi contribuer à la construction d’un monde plus juste. »
    Or, dans la mesure où ces deux religions s’opposent, ou bien le catholicisme est dans la vérité et l’islam dans l’erreur ou bien le contraire, à moins qu’elle ne soient toutes deux fausses ce qui clôt nécessairement le débat et le rend absolument vain.
    Donc, pour que la proposition de Jocelyn Girard soit pertinente, il faut de toute nécessité que l’une des deux soit dans l’entière vérité.

    Il s’agit donc de construire « un monde plus juste ».
    Mais cela ne peut se faire que dans la seule, si elle existe, religion véridique, et donc dans la conformité au seul vrai Dieu.
    Car, « Si le Seigneur ne bâtit une maison, en vain travaillent ceux qui la bâtissent. » (Ps CXXVI, 1.)
    Comment donc des adeptes de religions différentes qui, de surcroît, s’opposent sur certains points, peuvent-ils construire « un monde plus juste » ?
    Que voilà une magnifique utopie !
    Et Dieu, dont on ne se moque pas impunément, détruira, quand Il jugera le moment venu de le faire, tous ces vains efforts pour construire « un monde plus juste » qui ne tient pas compte de Sa Vérité…

    Quant à la foi des Juifs actuels qui rejettent le Messie déjà venu et la réalité de la Très Sainte Trinité, il est évident qu’elle n’est pas la Foi surnaturelle catholique, pas plus que ne l’est celle des mahométans !

    D’où il suit que cet article est un tissu d’erreurs sinon de mensonges…

  10. Jean-Paul BONTEMPS dit :

    À propos de l’islam, Jocelyn Girard a également écrit « Une première réaction serait de craindre ce mouvement, en croyant que les musulmans confessent une religion violente et hostile aux autres croyants. Si cette perception n’est pas toujours erronée, il serait sot de croire que tous les musulmans y souscrivent. »
    Naïveté ou mensonge ?…
    http://messe.forumactif.org/t4595p600-l-union-des-conciliaires-et-des-mahometans#131695 !…

Comment réagissez-vous ?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s