Qu’est-ce qui les pousse à aller si haut?

Cet article est une version modifiée dont l’original a été publié dans la série « En quête de foi » du magazine Le messager de Saint-Antoine, parution d’avril 2014. Cette série cherche à mettre en relief la dimension de foi qui est présente dans la culture actuelle. 

7784767118_ccc

Photo: rtl.fr

La flamme olympique s’est éteinte depuis peu. Les athlètes de tous les pays ont donné le meilleur d’eux-mêmes. Les gagnants et les gagnantes ont mérité leurs médailles après ces années d’entraînement où détermination, persévérance, échecs et résilience ont fait partie de leur quotidien. Mais qu’est-ce donc qui pousse ainsi ces athlètes à courir, sauter, glisser, skier, patiner, compter des buts?

Une force de vie

Il existe en chaque être vivant une énergie propre au développement de ses potentiels. L’un de mes professeurs l’appelait l’énergie « organismique ». Cette vitalité qui nous meut est propre à notre nature humaine. Si elle est disponible de manière égale pour tous, nous ne sommes toutefois pas égaux en ressources pour la faire jaillir et la focaliser vers des buts élevés.

Certains êtres humains vont accomplir des exploits dans des domaines singuliers, mais il est plutôt rare de voir une personne performer dans tous les domaines possibles de nos vies. Nous ne pouvons pas être les meilleurs en tout, mais seulement en quelque chose de très précis.

Une confiance à toute épreuve

Les meilleurs d’entre nous ont toutefois un point en commun : la confiance en soi. C’est la confiance qui est à la base de la foi. Avoir foi en « sa cause », son but, son chemin de vie, c’est ce qui pousse à se réaliser pleinement.

2000x2000harvey270211al009

Photo: ski-nordique.net

Je pense au skieur de fond Alex Harvey, parmi tant d’autres. Dans la foulée de son père, pionnier dans son sport au Canada, le jeune Alex s’est fixé son but : atteindre le sommet. À force de travail, d’échecs, de petits succès, de défaites, et encore et toujours des entraînements intensifs, il est arrivé à se hisser parmi les meilleurs. Sa vie est en réalité une véritable ascèse d’une héroïcité telle à faire pâlir les saints! Je pense aussi aux patineuses de vitesse dont plusieurs sont issues de ma région. Marianne St-Gelais, par exemple, qui a tout donné pour parvenir au sommet, n’a pourtant pas obtenu la récompense dorée qu’elle visait aux derniers jeux. Avec ou sans médaille, la force de ces athlètes est inspirante. Elle réside dans leur confiance.

Une confiance fragile

Une telle confiance est intacte chez l’enfant qui naît. Celle-ci peut être amenée à se déployer favorablement dans son existence si les conditions sont réunies. Les parents sont responsables de l’accueillir tel qu’il est et de le considérer comme un « projet » inachevé que Dieu leur confie. Avoir foi en soi est une attitude essentielle dans notre monde actuel. Les situations qui peuvent nous casser sont fréquentes et l’hostilité ambiante peut freiner notre énergie vitale. La vie est comme un film d’action : parsemée d’embûches, d’énigmes, d’impasses et de quête.

La seule façon de parcourir le chemin qui est le nôtre, c’est encore de pouvoir compter sur les autres. Sommes-nous capables de cette solidarité envers les humains que nous côtoyons? La médaille olympique n’est pas à la portée de la majorité des gens qui nous entourent. Mais le but que nous devons tous et toutes poursuivre est de monter sur le podium de notre propre vie.

Les chrétiens et les chrétiennes visent un podium différent de celui des sportifs. Ses trois marches sont l’amour, le don de soi, la compassion. Même lorsque nous sommes en situation de vulnérabilité, il nous est toujours possible, grâce à Jésus, de « rivaliser d’amour ». Soyons les uns pour les autres des catalyseurs de cette espérance qui donne envie d’être les champions du bon Dieu!

 

Comment réagissez-vous ?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s