Bonne nouvelle! (même si elle vient des «méchants»)

Standard

Poutine-Pape-ObamaOn assiste à une transformation des positions depuis quelques jours à propos des frappes envisagées contre le régime de Bachar al Assad. Voici que la Russie a lancé cette idée qu’un contrôle international sur les armes chimiques dont dispose l’armée syrienne pourrait convaincre les tenants de la sévère correction de s’abstenir. Cette idée géniale serait à l’avantage de toutes les parties, y compris les États-Unis et la France qui ne savaient plus vraiment où faire tomber leurs bombes… Sans compter que leurs appuis dans leur population respective sont au plus bas.

Le malheur, pour le Prix Nobel de la paix Obama, c’est que la bonne idée ne vient pas de son camp! Elle profite plutôt à la Russie et aux alliés de la Syrie qui parviennent ainsi à prouver que c’est véritablement eux qui cherchaient une solution diplomatique… Gageons donc que les prochaines heures vont voir arriver une série de « conditions », d’abord du côté occidental, et ensuite chez l’autre camp qui va poursuivre le bal, et qu’alors la propagande des deux côtés fera le reste pour nous assurer que « nous » avons été les « bons garçons » et les « bonnes filles » alors qu’« eux » n’ont toujours été que des vilains. Mais qui est dans ce « nous » et qui est dans ces « eux »?

Peu importe! En ce qui me concerne, une bonne idée est une bonne idée. La Russie de M. Poutine va peut-être contribuer à faire diminuer les tensions actuelles. Ce n’est pas encore la fin de la terreur pour le peuple syrien et ceux avoisinants, mais c’est déjà un poids de moins à supporter quant à leur avenir immédiat qui s’était couvert encore davantage de menaces funèbres.

Et le pape, alors ?

Je ne peux  pas m’empêcher de croire, un peu quand même, que les nombreux appels à la paix du pape François depuis une semaine, incluant sa lettre personnelle à Vladimir Poutine et sa vigile mondiale de prière et de jeûne pour la paix, n’y ont pas été pour quelque chose dans l’évolution de la situation. Que voulez-vous, je suis comme ça, moi, croyant, même sans signe ostentatoire! Et je crois surtout que, lorsque les peuples se serrent les coudes pour regarder ensemble dans une direction commune, leurs dirigeants deviennent plus inventifs et se mettent à chercher davantage les solutions au lieu d’aggraver les situations.

Rien n’est encore gagné. Le vent est imprévisible et il peut tourner à tout moment. Quand mes enfants étaient jeunes, ma femme leur avait fait croire qu’elle avait le don de souffler sur les nuages. Une fois, en voiture, elle avait fait mine de souffler très fort et nous avait invités à le faire avec elle. Nous avions soufflé, soufflé et les nuages s’étaient dissipés peu à peu. Nous n’y étions pour rien (je vous rassure)… Mais nos enfants y avaient cru. Nous avions peut-être semé en eux la possibilité de croire qu’on peut changer les choses, avec un peu de foi.

Et ma foi, la voici: il existe un vent que l’on appelle le Souffle Saint et que nul ne contrôle. À l’heure de la paix, ce vent souffle où il veut et il vient d’on ne sait où, peut-être même du côté des méchants! Des témoins de tous les temps ont attesté qu’il peut se laisser fléchir par la prière… Je le prie donc avec ardeur pour qu’il domine tous les vents contraires afin que les efforts de paix se poursuivent, que s’installe peu à peu l’apaisement durable des tensions et que surgissent d’autres solutions constructives pour que le peuple syrien et ses voisins du Moyen Orient voient s’ouvrir des lueurs d’espoir à plus long terme. Et d’ici là, je soufflerai moi-même dans cette direction, comme nous le faisions avec nos enfants, comme si j’y pouvais quelque chose… Voulez-vous souffler, vous aussi, vous là-bas, vous par ici et vous qui lisez ceci? Et si nous soufflions ensemble un air de paix?

À propos de Jocelyn Girard

Marié depuis 1984, 5 enfants (que des "gars"), 6 petits-enfants... Je travaille dans l'équipe diocésaine de pastorale pour l'Église catholique au Saguenay-Lac-St-Jean et en tant que professeur à l'Institut de formation théologique et pastorale. Ce n'est pas un travail pour convertir les gens à la foi chrétienne, c'est plutôt pour accompagner ceux et celles qui ont choisi de croire... Je ne suis donc pas très effrayant et plutôt de bonne compagnie, accueillait et discutant avec quiconque se montre respectueux, sans distinction d'origine, d'ethnie, de religion d'orientation sexuelle ou de handicap. J'ai auparavant fait partie de L'Arche de Jean Vanier (en France et à Montréal) à laquelle je continue d'être attaché spirituellement. Autre blogue: http://lebonheurestdansleoui.wordpress.com Twitter : http://twitter.com/#!/jocelyn_girard Facebook : Jocelyn.Girard.9

Comment réagissez-vous ?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s