Diviser le monde en pour ou contre

Standard

À l’émission Tout le monde en parle du 1er avril, Mgr Christian Lépine était certainement une personnalité « attendue » par l’équipe d’animateurs et leur galerie d’invités à ce moment précis. Les positions de l’Église catholique sur un certain nombre de questions délicates allaient assurément être mises sur la table, l’occasion étant trop belle. Le nouvel archevêque de Montréal ne pouvait pas ne pas s’attendre à la confrontation d’idées. Malheureusement, malgré le calme qu’il a su garder tout au long de l’entrevue, sans doute un peu trop néophyte des médias télévisuels, l’homme d’Église n’aura visiblement pas passé le test de l’image publique devant le million et demi de téléspectateurs généralement bien campés dans des attitudes rigides, soit pour soit contre l’Église et son clergé.

Dans la soirée, sur Twitter, un gazouilli de Mme Jocelyne Robert, sexosophe réputée, a fait la une par le nombre de fois qu’il a été relayé. Voici ce qu’elle exprimait :

Et plus tard, sur Facebook, Mme Robert « développait » davantage sa pensée :

Mme Robert exprime ainsi une opinion largement répandue dans notre société. À raison plus qu’à tort, l’Église récolte ce qu’elle a semé ici comme ailleurs. La libération de la parole en notre pays a, en effet, fourni à une majorité silencieuse l’espace de liberté pour dire ce qu’elle pense du joug imposé par l’Église pendant des dizaines d’années. Habituellement, j’apprécie beaucoup les affirmations fondées rationnellement et les opinions nuancées de Mme Robert. Ses positions sur les gens d’Église sont généralement plus tranchées, ce qui se confirme avec les citations qui précèdent. Son opinion est valable. Je regrette cependant le raccourci qu’elle a fait cette fois-ci en accusant l’évêque et à travers lui toute l’Église et tous les fidèles, de ne plus pouvoir être « pour », c’est-à-dire en faveur de l’être humain, s’ils affirment des positions qui vont à l’encontre de certains comportements (contraception, avortement) ou « états » (homosexualité). On a longtemps reproché à l’Église de prononcer des anathèmes (condamnations) envers et contre tout. Heureusement, cette période de l’histoire est terminée. Quand un prélat ose manifester une attitude aussi rigide, il est généralement repris par ses supérieurs qui viennent adoucir les « vérités » que le « radical » tentait de rappeler avec force en oubliant la compassion. C’est arrivé notamment avec cet évêque de Recife, au Brésil, qui avait excommunié les médecins et la mère d’une très jeune fille enceinte à la suite d’un viol. Toutefois, cela ne signifie pas que toutes les attitudes et tous les comportements deviennent acceptables pour l’Église et qu’elle devrait fermer les yeux sur ses convictions pour faire croire qu’elle est arrivée (enfin) en 2012.

Contre la facilité à condamner

Le réflexe de condamner semble s’être transmis chez les Québécois en général depuis qu’ils ont les moyens de s’exprimer publiquement. C’est ce que je reprocherais à un certain nombre de commentateurs sur les réseaux sociaux, notamment Mme Robert lorsqu’elle y va des sophismes cités et surtout de son anathème contre l’archevêque qu’elle dit respecter comme personne mais dont elle vomit les prises de position.

Bien entendu, on ne peut pas demander à tout le monde de s’entendre sur toutes les valeurs humaines qui sont défendues par des personnes ou des groupes humains ou religieux. Il y a des valeurs qu’on peut estimer essentielles, prépondérantes, mais là encore, aucune unanimité possible. Certains vont défendre bec et ongles que la vie est sacrée au-delà de toute autre considération et seront même prêts à mourir pour cette cause, au risque de brimer le droit des femmes à disposer de leur corps. D’autres défendront la liberté de l’individu et le droit à disposer de son corps comme des absolus opposables à tout autre précepte, au risque de brimer le droit à la conscience et à la liberté de religion. Je suis assez d’accord avec le caractère fondamental des valeurs exposées dans ces deux exemples. Comment alors les concilier? Voilà tout le problème. Et la majorité le résout en se réfugiant dans un camp ou l’autre plutôt que de chercher activement comment trouver, pour chaque situation particulière, ce que pourrait être le choix le plus éclairé, le meilleur ou le moins mauvais selon les circonstances.

Le nouvel archevêque de Montréal a tenté de démontrer à Tout le monde en parle qu’il n’y a jamais de réponse simple en matière de positions morales. Lorsque Dany Turcotte l’a interpellé vivement pour qu’il répondre si oui ou non l’homosexualité est une maladie, Mgr Lépine a glissé sur des considérations qui, dans un contexte plus favorable, auraient pu alimenter un dialogue honnête. Regarder la personne dans sa totalité et non pas uniquement son orientation hétéro ou homo est un point de départ recevable. Accueillir toute personne quel que soit ce qu’elle est ou ce qu’elle fait est un mot d’ordre qui traverse toute l’Église, même si un nombre important de ses représentants n’y arrive pas toujours de la bonne manière.

La fameuse langue de bois

L’Église a cette fâcheuse habitude de présenter la règle avant de démontrer qu’elle est en mesure d’accueillir réellement de façon inconditionnelle. En se campant derrière les concepts théologiques et la discipline qui en découle, elle affiche le caractère exigeant de son enseignement alors que si on le prend dans sa globalité, avec tout ce qu’il comporte, on peut graduellement en venir à comprendre, dans un premier temps, peut-être même adhérer partiellement ou entièrement aux valeurs profondément humanistes qu’elle défend.

Sur le terrain, les prêtres, les diacres, les religieuses et les religieux, les agentes et agents de pastorale et les bénévoles engagées veulent d’abord suivre Jésus en cherchant à se laisser inspirer par ses attitudes, la principale étant qu’il s’est montré ouvert à tous: riches ou pauvres, hommes ou femmes, coreligionnaires ou étrangers, en santé ou malades voire handicapés, savants ou incultes, adultes ou enfants. Les évangiles ne disent rien sur l’orientation sexuelle. On ne sait pas si Jésus a été mis en contact avec des personnes homosexuelles même si c’est assez probable. Mais compte tenu de ce qu’on voit de lui dans toutes les histoires qu’on relate à son propos, il est évident qu’il aurait manifesté envers une personne homosexuelle la même attitude d’accueil inconditionnel qui le caractérise. Jésus est surtout préoccupé du salut des âmes et de leur relation à Dieu. Il rappelle les exigences devant des situations flagrantes d’injustice. Mais de façon habituelle, lorsqu’on relate des récits de rencontre, c’est seulement après que la relation de confiance se soit installée, comme par exemple avec cette femme samaritaine (cf. Jean 4), qui a eu cinq maris et qui est « accotée » avec un sixième. Ce dévoilement de sa vie intime ne survient qu’après que cette femme se soit montrée ouverte à chercher avec lui la vérité sur la religion, sur la vie, sur elle-même.

Avec tout le respect que je lui dois, une réponse possible aux diverses questions posées à Mgr Lépine aurait pu être quelque chose comme ceci:

Ma religion, c’est l’amour. C’est aimer comme le Christ a aimé. Une personne n’est jamais une maladie, elle est un être à aimer, à accompagner dans tout ce qu’elle a à vivre, tant dans ses bonheurs que ses souffrances, tant dans ses choix qui m’apparaissent compatibles avec mon Église que ceux qui confrontent mes valeurs. La jeune femme qui se fait avorter est une personne à aimer. La mère qui choisit la contraception est une personne à aimer. L’homme ou la femme qui se vit irréversiblement attirée par une personne du même sexe est elle-même une personne à aimer.

Avec n’importe quelle personne qui se présente à l’Église, nous pourrons parler de nos valeurs réciproques lorsque nous serons en relation de confiance, donc de reconnaissance mutuelle. Tant que cette relation n’est pas engagée, tout ce que je pourrais dire sur nos conceptions ne ferait que nous éloigner, ce qui est contraire à la visée même du christianisme, c’est-à-dire accueillir, aimer, rassembler et permettre la rencontre de Dieu qui, dans le prisme de son amour infini et du projet qu’il caresse pour chaque être humain, demeure le seul juge ultime de nos actions, nos pensées, nos omissions.

Pour arriver à soupçonner l’idée d’une telle relation au divin, encore faut-il un début de foi…

À propos de Jocelyn Girard

Marié depuis 1984, 5 enfants (que des "gars"), 6 petits-enfants... Je travaille dans l'équipe diocésaine de pastorale pour l'Église catholique au Saguenay-Lac-St-Jean et en tant que professeur à l'Institut de formation théologique et pastorale. Ce n'est pas un travail pour convertir les gens à la foi chrétienne, c'est plutôt pour accompagner ceux et celles qui ont choisi de croire... Je ne suis donc pas très effrayant et plutôt de bonne compagnie, accueillait et discutant avec quiconque se montre respectueux, sans distinction d'origine, d'ethnie, de religion d'orientation sexuelle ou de handicap. J'ai auparavant fait partie de L'Arche de Jean Vanier (en France et à Montréal) à laquelle je continue d'être attaché spirituellement. Autre blogue: http://lebonheurestdansleoui.wordpress.com Twitter : http://twitter.com/#!/jocelyn_girard Facebook : Jocelyn.Girard.9

réponses "

  1. Jésus a la rencontre de chacun,libérait,guérissait,éclairait,instruisait,recommandait,on a tous un point d’achoppement pour lequel Il est le seul disposé a nous en délivrer,

  2. L’Église cherche à incarner l’Amour du Christ comme l’Évangile en est le reflet. Elle indique un idéal de vie, mais, comme il nous est tous difficile d’aimer, l’Église se fait Mère compatissante pour nos échecs et nos blessures et elle nous encourage dans la voie de la croissance. Chaque personne étant un mystère, un monde unique; il appartient à la personne de discerner la voie qui sera la meilleure pour elle. La conscience est la première voix à écouter. Discuter avec des ami-e-s peut nous aider. L’aide de personnes versées dans les questions éthiques et religieuses comme les philosophes, les théologiens ou les pasteurs, hommes ou femmes, peut nous aider à prendre un chemin plus assuré ou une décision plus sûre. Un regard optimiste, humaniste sur soi et les autres contribue à l’harmonie de la société et au bien-être de chaque personnes.

  3. Je suis honorée de vous inspirer autant… Comme je vous le disais sur Twitter le grand ami de toute ma vie, Claude Lefebvre, prêtre, Fils de la charité, mort l’an dernier, a été la grande inspiration de toute ma vie. Grâce à lui, et en lui, j’ai découvert Jésus, cet homme libre et aimant. Aimant vraiment. Grâce à lui, je suis chrétienne, au sens étymologique du terme.

    Puisque j’y suis, avez-vous vu l’histoire de cet homme, au Brésil, acquitté d’avoir violé trois fillettes parce qu’elles étaient des « travailleuses du sexe » ?

    Voici le lien : http://www.amnestyinternational.be/doc/s-informer/actualites-2/article/bresil-un-jugement-choquant

    Croyez-vous que l’église de ce pays catho va se lever pour défendre ces enfants (j’ai failli écrire « ses » enfants mais je me suis ravisée)? Croyez vous que l’église les voit comme « des personnes à aimer » ? Et si oui, les aimera-t-elle assez pour sortir de son mutisme et pour une rare fois, se porter à la défense d’êtres humains meurtris, violés, agressés, mal traités…

    Que voulez-vouis, les êtres humains de bonne volonté ne supportent plus cette église misogyne, haineuse, homophobe et… Et puis non, je m’arrête.

    • Vous avez raison, Jocelyne, c’est une histoire sordide, comme il en arrive encore trop. Je ne connais pas les responsables de l’Église là-bas. Disons que ce qu’on en sait par les médias ne semble pas trop nous permettre de croire à l’engagement que vous souhaitez de leur part. Si les responsables sont effectivement encore trop souvent décrochés des réalités humaines, un grand nombre de chrétiens (même catholiques!) comme vous sont, j’en suis persuadé, fréquemment aux côtés de personnes souffrantes comme ces victimes. Et ça, moi ça me donne de l’espoir. L’Église, c’est aussi (et d’abord) les membres baptisés. Et nous avons cette responsabilité, comme votre ami Claude Lefebvre, de travailler de l’intérieur pour éveiller les membres de la hiérarchie à la conversion pour tous (voir mon autre article « Tous appelés à la conversion »). Merci Jocelyne.

  4. Désolé Jocelyn mais vous confondez respect et condescendance!Vous confondez accueil et paternalisme!

    Jamais cette église n’accueillera vraiment les homosexuels,en les considérant comme des être défectueux,seulement malchanceux de ne pas avoir la  »bonne » orientation sexuelle,et qu’ils doivent se repentir de leur état et vivre seul sans jamais pouvoir espérer vivre un jour,l’amour avec une personne qui les fait vibrer,qui est leur âme soeur,comme les hétérosexuels(Les  »chanceux ») le font.

    Pour cette église,les gens hétérosexuels ont des privilèges,du respect,de la dignité.Les homosexuels ne doivent que se repentir de n’être que des déchets aux yeux de dieu qui leur refuse tout espoir de vivre un amour dans cette vie.

    Désolé Jocelyn,mais elle est dégueulasse,votre église!

    Si Jésus serait ici,parmi nous en 2012,il se révolterait contre ces pharisiens modernes!

  5. – »Je regrette cependant le raccourci qu’elle a fait cette fois-ci en accusant l’évêque et à travers lui toute l’Église et tous les fidèles, de ne plus pouvoir être “pour”, c’est-à-dire en faveur de l’être humain, s’ils affirment des positions qui vont à l’encontre de certains comportements (contraception, avortement) ou “états” (homosexualité).  »

    Mais ne voyez vous donc pas l’absurdité de cette affirmation????

    Comment l’église peut être en désaccord avec un état?Va-t-elle un jour condamner les roux,les gauchers?

    Désolé,mais l’église rejette et condamne les homosexuels,elle ne trompe personne avec ces paroles trompeuses et condescendantes….

    Les homosexuels sont les boucs émissaires de cette église,en manque de démons à combattre…..

  6. Libre à chacun de croire au surnaturel.

    Mais pour moi,de croire à un esprit qui s’ennuyait et qui a décidé de se faire des petits animaux de compagnie et de les terroriser,come on…c’est pas sérieux!

    En plus,il est narcissique et jaloux….Il a crée ses hamsters de luxe pour se faire adorer….

    Le paradis doit être empli de miroir….

  7. Pour ma part, je suis partiellement croyant mais pas vraiment pratiquant.

    Cependant, je suis contre toute forme de stigmatisation exercée collectivement contre une personne ou une minorité qui se retrouve en situation de vulnérabilité quelconque.

    Votre billet est très intéressant et surtout pertinent.

    Bravo.

  8. Quelques petites rectifications :

    – L’évêque de Recife, au Brésil n’a pas excommunié le médecin et le mère. Il a juste rappelé une règle du canon : « Qui procure un avortement, si l’effet s’en suit encourt l’excommunication latae sententiae » (Canon 1398). Les peines « latae sententiae » c’est-à-dire qu’au terme des normes du droit l’accomplissement du délit entraîne ipso facto la peine.
    En d’autres termes, commettre un crime d’avortement entraine « automatiquement » l’excommunication. Les personnes excommuniées ne peuvent plus recevoir des sacrements de l’Église catholique hormis le sacrement de réconciliation ( = confession ) qui lèvera l’excommunication.
    Plus de renseignement ici : http://www.cerbafaso.org/textes/congres/acte_congres99/avortement_canon99.pdf

    L’avortement est un meurtre. Que cela vous plaise ou non. On en arrive maintenant à l’avortement post-natal… http://www.libertepolitique.com/L-information/Decryptage/Avortement-postnatal-le-nouvel-oxymore-de-la-culture-de-mort#_ftn3

    – L’Église ne condamne en aucun cas les personnes homosexuelles, elle condamne les actes homosexuelles ce qui est bien entendu différent. Il ne faut pas confondre les personnes et leurs actes. L’Église accueil tous le monde. Le christ a dit à la prostitué : « Vas et ne pèche plus ? » Il n’a pas dit  » vas et continue »… Mais il l’a accueilli et lui à dit la vérité. C’est ce que fait l’Église avec les personnes homosexuelles. On peut lire ici le témoignage d’un jeunes catholiques homosexuelle. http://www.padreblog.fr/un-jeune-auteur-gay-prend-la-defense-de-leglise-resume

    • C’est abominable de défendre l’évêque du Brésil… votre manque de compassion pour cet enfant de 9 ans VIOLÉE, enceinte de ce monstre, pour sa mère face à ce choix si difficile (choix que j’aurais fais aussi), et aux courageux médecins. Désolé mais une enfant de 9 ans, enceinte de son beau-père qui l’a sauvagement violée? what would Jesus do? sûrement pas de la condamner et de la juger…

      http://www.culture-et-foi.com/nouvelles/articles/eveques_francais.htm

      http://www.culture-et-foi.com/nouvelles/articles/ivone_gebara.htm

      http://www.culture-et-foi.com/nouvelles/articles/clermont_rainville.htm

      http://www.culture-et-foi.com/nouvelles/articles/marie-andree_roy.htm

      et pour citer l’abbé Raymond Gravel avec lequel j’étais en accord là-dessus, « L’excommunication de l’entourage de cette jeune brésilienne de 9 ans qui a subi un avortement à la suite d’un viol répétitif de son beau-père a scandalisé, partout dans le monde, des croyants qui comprennent difficilement le peu de compassion de certains dirigeants d’Église.

      Arrêtons de juger, de condamner, d’excommunier, d’exclure… Portons plutôt le message d’amour et d’espérance du Christ de l’Évangile… Et comme l’Église catholique n’est pas réservée à une élite, mais qu’elle appartient à tous ceux et celles qui veulent bien y croire, aimons en toute gratuité comme le Christ…soyons témoins de sa Résurrection. C’est la seule façon de témoigner de sa Présence au monde et de le reconnaître vivant aujourd’hui. » http://www.culture-et-foi.com/dossiers/homelies/paques_B.htm

      Cher ami, ouvrez votre coeur, votre esprit, ça n’aide pas à comprendre les autres de porter des lunettes rose. La vie n’est pas comme dans le catéchisme de l’Église Catholique, la vraie vie ne réside pas dans des RÈGLEMENTS. Jésus s’est incarné dans la vie d’un homme (humain) justement pour vivre des problèmes, des hauts et des bas pour côtoyer la souffrance humaine qui ne se comprend pas au moyen d’un ptit livre de règles.

      C’est tellement facile d’utiliser l’argument de l’avortement post-natal pour dire que l’avortement est MAL… changer donc de disque. Premièrement ça N’EXISTE PAS, ce sont 2 chercheurs qui font de la recherche obscure (et je serais CONTRE). Il est ILLÉGAL de tuer un enfant NÉ, quiconque ferait cela actuellement serait accusé d’homicide. (votre site est un site de BS de propagande pro-vie)

      Tant que le foetus n’est pas viable à l’extérieur de la mère, cela s’appelle un embryon. L’avortement se fait en MAJORITÉ avant 12 semaines. Mais cela ne sert à rien d’avoir une discussion rationnelle avec vous, monsieur. Je suis pour la vie mais PRO-CHOIX, chrétienne, catholique, pratiquante, mais je crois en la primauté de la conscience. (même le pape est d’accord avec cela, lui-même l’a rappelé)

    • Condamner des personnes à ne jamais avoir la chance de connaitre l’amour dans leur vie est bien pire que de les rejeter!

      Vous n’avez vraiment aucune conscience de ce que vous faite!

      Oui vous condamner les homosexuels car leur quête d’amour dans ce monde est aussi légitime que la vôtre!

      Ces pauvres jeunes,vous les condamnez en les traitant comme des lépreux indignes de vivre avec une personne qu’ils aiment!

      Pauvre hypocrite…

  9. Je dois dire que je suis d’accord avec Jocelyne Robert sur ceci:

    « quand on est contre l’avortement, contre la contraception, contre l’homosexualité. On ne peut pas être pour l’être humain. » Mais je rajouterais SELON l’Evangile de Jésus Christ.

    il animait des atelier pour développer le potentiel hétérosexuel pour des parents inquiets de leurs enfants aux tendances homosexuelles? c’est tellement offensant. En ce qui concerne le reste,je vais m’abstenir…

    • Trelau,je suis heureux de voir une personne croyantes qui a vraiment compris le message de Jésus.Même si je ne suis pas croyant,je respecte son oeuvre.

      Je suis persuadé qu’il serait en désaccord avec ce que fait subir l’église,aux homosexuels,en les ostracisant et les considérant comme des déchets qu’ils faut tenir à l’écart de la société.

      • Merci Marcel, tes mots me touchent beaucoup.

        Je crois également que Jésus serait en désaccord avec ce que mon Église fait subir aux homosexuels, aux divorcés, aux séparés. Jésus s’est incarné comme homme pour vivre une vie humaine et a prêché une parole libératrice, une Parole d’amour, une parole pour TOUS et TOUTES. Un message qui disait à chaque personne: tu es aimé de Dieu, tu es précieux, ta vie est importante. Avec l’aide de Dieu, je vais t’aider à te relever de toutes les épreuves, te libérer de toutes les chaines qui t’empêchent d’être libre. Mon chemin en est un d’amour, de liberté, de vérité et de vie.

        Bien sûr je vulgarise, je n’utilise pas mes grands mots théologiques mais je pense que Dieu, Jésus Christ sont avant tout venus pour apporter aux humains un message d’amour et d’espoir, une présence dans leur vie.

  10. @ La vérité pour son commentaire du4 avril 2012 à 01:10:

    Eh bien vous savez, pas fort de la part de cet évêque de menacer d’excommunier avec ses grandes paroles moralisatrices et de ne PAS appliquer ce règlement qui m’apparaît fort clair!
    Il aurait dû se la fermer!
    Ahh quand donc l’Église va-t-elle sortir de la chambre à coucher des gens et laisser le corps des femmes tranquilles? *soupire et lève les yeux au ciel*.

  11. Ping : Tout le monde en pleure

  12. Pour tout ceux qui en veulent à mort à L’Église Catholique, pourquoi ne pas faire comme Martineau et vous joindre à LÉglise Unie duCanada(United Church of Canada), comme ça vous ne pourrez plus vomir sur L’archevêque de Montréal, et laisser les catholique pratiquer comme ils le veulent leur culte. Vous serez très heureux dans cette Eglise Ultra Libérale. Mariage gay, pas de mariage pantoute, n’importe quoi quoi! Sauf que c’est une Eglise 9française) agonisante au Québec. Joignez ses rangs et maudissez-nous la Paix. Cette idée de toujours vomir sur une institution qu’on a abandonné depuis trente ans, qu’on se ligue, Lepage PeWee Turcotte ,Martineau, Chartier de La Presse por tomber à bras racourcis sur une Eglise qui a sauvé la langue française après 1760. Vous seriez tous américain ou British et anglicans(où tout est permis aussi), c’est grâce auclergé de l’époque que nous continuons à parler français dans ce pays. Kr….nous la Paix, toutesles féministes, les gogaauche du Plateau, Québec solidaire ,Amir l’antisémite, François David et compagnie,ect.

  13. Ahhh eh bien F.R. Laliberté-Fournier, si seulement l’Église catholique nous « Kr….la paix » elle-même comme vous dites, mais ce Mrg. Lépine en remet une beurrée lorsqu’il défend les positions rétrogrades de son église!

    Bien sûr il n’a pas le choix, il travaille pour elle! 😉

    Mais dans une démocratie il a bien le droit de parler et nous aussi, d’exprimer nos opinions, ne vous en déplaise…
    Et je trouve hautement criticable que ce sieur ait permis l’utilisation de locaux de son église pour permettre de « donner des cours pour permettre aux familles de lutter contre *la maladie déviante* qu’est l’homosexualité de leurs enfants » puisque permettre cela c’est être en accord avec ce qu’ils prêchent.

    Pitoyable…..

    Et aussi s’il y a quelque chose que je trouve déplorable, ce sont les personnes qui brandissent le mot « féministes » comme s’il s’agissait d’un épouvantail pour faire peur, de quelque chose de hautement négatif alors que le féminisme, c’est simplement

  14. ….désolé, quelque chose n’a pas fonctionné plus haut alors je continue ce que je disais:

    Le féminisme donc est une doctrine, une attitude philosophique et sociale, fondée sur l’égalité des sexes. Le féminisme a pour objectifs la défense des intérêts des femmes dans la société.

    Franchement, qui peut être contre ça?
    Bien que certaines aient exagéré et exagèrent encore et errent, je crois que c’est également le cas pour bien d’autres doctrines….

    Comme certains fanatiques religieux qui finalement, ne font que du tort envers l’ensemble des bonnes choses enseignées au sein de leur religion.

    Enfin pour finir, souhaitons que la nomination de cet évêque apporte aussi de bonnes choses dans l’avenir!

  15. « Kr….nous la Paix, toutesles féministes, les gogaauche du Plateau, Québec solidaire ,Amir l’antisémite, François David et compagnie,ect. »

    Pour moé le Diable en personne vient de débarquer sur ton bloye Jocelyn! Va falloir laver à l’eau de vaisselle bénite ! 😆

    • Je ne sais pas si tu es sarcastique Koval mais coudonc, quel est ton problème avec et je te cite:

      « toutes les féministes, les gogaauche du Plateau, Québec solidaire ,Amir l’antisémite, François David et compagnie,ect.”

      ce sont tous des groupes de personnes ou des personnes qui défendent (sans s’associer à la foi) des valeurs évangéliques et humanistes. Ma présence sur ce blogue fait monter ma pression sanguine.

  16. Mais que la solution est simple! D’abord certains devraient retourner apprendre à écrire sans faute leur langue. Pitoyable. Deuxièmement; Placer L,Abbé Raymond Gravel à la tête de la toute nouvelle Église Libre du Québec. 3ièment Faire périr sur le bucher ce Mgr Lépine au plus vite et sans procès.4iè. Déclarer L’Église Catholique Romaine illégale au Québec Souverain Indépendant et couronner Pauline 1ère Reine dans son château de L’Iisle Bizard.

    Plus simple que tout ça. Lire Maisonneuve rencontre Gilles Vigneault . Vous apprendrez à écrire correctement le français au lieu de me traiter d’ignorant, pauvres cloches.

    • Wow, j’pense que tu as besoin d’aller prendre l’air… J’ai l’impression que ça ne va pas bien du tout! Prend le temps de relire ton message, il y a des fautes dedans. Tu sauras que je suis très très « gauchiste » mais que l’abbé Raymond Gravel n’est qu’un humain et que je ne suis pas du tout en accord avec toutes ses positions..

      Va réfléchir avant de lancer ton vitriol!

Comment réagissez-vous ?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s