Authenticité: un avant-goût du bonheur

Standard
Projet authenticité

L'authenticité, une attente pressante des jeunes (cliquer sur l'image)

J’étais en réunion ce matin avec l’équipe chargée de la pastorale jeunesse dans mon diocèse. Nous avions à vivre ensemble une étape de la Démarche appréciative (Appreciative Inquiry) visant à développer un projet qui rassemble les forces positives d’une équipe en nous projetant dans le futur avec « le meilleur de nous-mêmes ». Vivre ce genre de rencontres en tant qu’accompagnateur est toujours un véritable privilège, car les participants acceptent de livrer une certaine intimité, toujours offerte comme un présent fragile.

Ce groupe est surtout constitué de jeunes au début de la trentaine. Les entendre parler de leurs valeurs et des rêves qu’ils portent fut pour moi un vrai souffle d’air frais. Dans leurs désirs de s’engager avec les jeunes de notre région, un grand nombre de valeurs positives ont été nommées. J’aimerais simplement honorer cet effort d’expression en reprenant quelques-unes des valeurs qui ont été partagées.

Des valeurs inspirantes

L’authenticité a été le mot qui est revenu le plus souvent. Les jeunes ont soif de rencontrer des personnes authentiques. Dans un monde marqué par le cynisme et le désenchantement, où les institutions sont le plus souvent accusées de manquer de transparence et d’écoute, où les adultes d’un certain âge semblent parfois nourrir l’indifférence, l’aspiration à vivre dans une atmosphère qui permet d’être authentique me touche particulièrement. L’authenticité requiert la sincérité et l’intégrité… Autrefois, on aurait dit « le vrai ». En cherchant le vrai, l’authentique, n’atteindrons-nous pas ces zones en nous qui nous parlent de bonheur possible en étant d’abord nous-mêmes?

La liberté est un autre mot qui a été nommé par les participants. Dans leur travail, ils sont souvent confrontés à des salles remplies de chaises vides… Dans les paroisses, pourtant, on s’attend à ce que l’action de la pastorale jeunesse produise des résultats quantitatifs, c’est-à-dire plus de jeunes à la messe, plus de jeunes engagés dans les comités variés, etc. Mais ce n’est pas ce qui se arrive. Cette équipe me confiait : « Les anciens ont connu ce que c’était l’époque des salles remplies de fidèles, mais nous n’avons jamais vécu cela. Pour nous, il n’y a toujours eu que peu de gens, mais nous aimons rencontrer ceux qui viennent librement. » La liberté est nécessaire pour faire des choix personnels. Parmi ces choix possibles, celui de chercher du sens à sa vie, au sein d’un groupe lui-même en recherche et non pas en possession de la vérité, peut s’avérer source de bonheur à partager.

Le groupe a aussi identifié le sens de la famille comme une valeur importante. Les jeunes familles ont choisi massivement de bâtir leur cellule malgré le défaitisme de leurs aînés. Nous voyons de plus en plus de jeunes couples désirant affronter ensemble les aléas de la vie avec un souhait de fidélité plus prononcé qu’il y a quelques années, quand on se disait « Si ça ne marche pas, on se séparera. » Je constate, moi aussi, que les petits accrochages ne semblent plus fragiliser autant les jeunes couples, surtout lorsqu’ils ont des enfants à aimer ensemble. Le sens de la famille serait-il en résurgence? Je l’espère, car pour moi c’est le premier lieu du bonheur possible.

J’ai aimé également l’insistance sur le relationnel. Des mots comme: écoute, échange, accueil, soutien, équipe, alliance, empathie, respect, confiance… Vous me direz, ce sont des valeurs que toutes les générations ont cherchées ! Je vous répondrai alors qu’il est réconfortant que les jeunes les choisissent de nouveau. Aimer et être aimé, n’y revient-on pas toujours ? N’y a-t-il pas là des mots qui disent encore aujourd’hui l’essentiel du coeur humain ?

Le dernier mot parmi tant d’autres que j’aimerais évoquer est « cheminement ». Une participante a proposé l’image d’une affiche « en construction », comme on en retrouve tant sur nos routes et sur l’autoroute de l’information. Une personne humaine est toujours en construction, toujours en projet, jamais achevée. J’ai trouvé cette image inspirante, car c’est aussi ma plus grande espérance: cette personne que je rencontre là, sur mon chemin de vie, tout comme moi, est en cheminement, elle se transforme, aujourd’hui. Si personne n’est définitivement bloqué à un stade quelconque, n’y a-t-il pas de l’espoir pour le futur?

Ces quelques mots qui expriment des valeurs, des désirs, m’ont entraîné à nouveau dans mon espérance la plus profonde. Le monde est appelé au bonheur. Les jeunes que j’ai rencontrés ce matin y aspirent au moins autant que moi. Nous pourrons donc tenter, encore et encore, de le bâtir ensemble. Voulez-vous rejoindre ces nouvelles générations et croire en leur potentiel pour créer du bonheur ? Moi, j’en suis.

À propos de Jocelyn Girard

Marié depuis 1984, 5 enfants (que des "gars"), 6 petits-enfants... Je travaille dans l'équipe diocésaine de pastorale pour l'Église catholique au Saguenay-Lac-St-Jean et en tant que professeur à l'Institut de formation théologique et pastorale. Ce n'est pas un travail pour convertir les gens à la foi chrétienne, c'est plutôt pour accompagner ceux et celles qui ont choisi de croire... Je ne suis donc pas très effrayant et plutôt de bonne compagnie, accueillait et discutant avec quiconque se montre respectueux, sans distinction d'origine, d'ethnie, de religion d'orientation sexuelle ou de handicap. J'ai auparavant fait partie de L'Arche de Jean Vanier (en France et à Montréal) à laquelle je continue d'être attaché spirituellement. Autre blogue: http://lebonheurestdansleoui.wordpress.com Twitter : http://twitter.com/#!/jocelyn_girard Facebook : Jocelyn.Girard.9

réponses "

  1. Un texte qui me rejoint à 110%.
    Plus j’avancais dans ma lecture de ce textre et plus je me reconnaissais. Bien sur je fais partie de la tranche d’âge des gens rencontrés. Mais, de plus je constate que mes valeurs ne sont pas différentes de plusieurs qui oeuvrent dans notre diocèse. Qu’on parlent de fidèlité,d’écoute, d’accueil, de croissance et de liberté j’en suis. Mais le plus fort de tous pour moi est L’AUTENTICITÉ, être vrai…
    Merci pour ce texte et je crois en cette avenir avec des gens comme moi.

Comment réagissez-vous ?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s