Un duel pour régler ses comptes?

Pettersen contre Monette

Nouvelle de dernière heure (17 août 2011) : M. Marc Pettersen annonce qu’il n’y aura pas de combat de boxe.

Un conseiller municipal en a eu marre de se voir harceler par un animateur de radio. Comme la plupart des gens civilisés qui vivent dans un État de droit, il aurait pu intenter une poursuite en diffamation. Il a plutôt choisi de nous ramener au temps du Far West ou de la Renaissance en ne proposant rien de moins qu’un duel (de boxe) « pour en finir une fois pour toutes ».

En finir ?

Un combat de boxe – à tout le moins un combat organisé en public – doit suivre des règles, être agréé par la Fédération québécoise de Boxe amateur et être arbitré sous sa tutelle, ne comporter que trois rounds, etc. Comment peut-on imaginer sincèrement que cette histoire en finisse là? Admettons que l’animateur prenne quelques coups. Mieux (pire?), qu’il tombe K.O. au tapis. Qu’est-ce que cela terminera? Un conflit verbal entre les deux belligérants? Ben voyons… Le gagnant, s’il y en a un, pavoisera. Le perdant dira que l’autre est toujours aussi stupide. Les médias attiseront la haine en harcelant les deux adversaires pour obtenir la déclaration « qui tue » !

Peut-être que le combat se terminera nul, comme l’est d’ailleurs ce projet… Est-ce que le fait d’avoir décidé de combattre permettra aux deux opposants de trouver du respect pour l’autre guerrier qui s’est battu bravement, à la régulière? Et surtout, est-ce que la population qui a élu, d’une part un homme apparemment respectable, ou qui écoute, d’autre part, un populaire animateur des ondes, pourra continuer d’avoir du respect pour ces deux coqs en crise de testostérone?

Bref, peu importe comment le combat finira, il n’y aura que des perdants… De plus, je serais curieux de voir si une plainte au criminel ne conduirait pas les deux pitbulls devant les tribunaux, car les duels sont interdits au Canada dans le code criminel!

Liberté d’expression vs droit au respect

Il est clair toutefois que ce fait divers illustre bien une situation qui prend ses racines dans les droits fondamentaux des deux opposants. D’une part notre constitution garantit la libre expression. Un animateur de radio peut dire n’importe quoi (sauf les propos haineux), c’est son droit. D’autre part, si ce qu’il dit contrevient à un tiers dans le sens de propos diffamatoires avec des conséquences néfastes, ce dernier peut le poursuivre civilement devant un juge pour obtenir réparation. C’est ainsi que notre société fonctionne.

Intenter une poursuite est onéreux et peut-être pas à la portée de tous. Un recours aux tribunaux est long et pénible. Si un élu qui se sent harcelé veut se montrer original et faire valoir sa cause publiquement, pourquoi alors ne pas proposer une forme plus civilisée de combat? Pourquoi ne pas défier l’animateur dans un débat public, une joute oratoire? Si les deux belligérants savent bien manier le verbe, ce qui semble être le cas, le public présent pourrait voter pour celui qui se montre le plus convaincant. Oui, pourquoi ne pas avoir choisi le modèle « joute d’improvisation » plutôt que le modèle machiste du combat physique?

Tant l’élu que l’homme des médias ont un rôle d’influence dans notre société. Donner une valeur aussi importante à « régler ses comptes » par la force physique ne peut s’avérer en aucun cas un modèle social positif. Quand notre société a maille à partir avec les gangs de rue, les règlements de compte de groupes criminalisés, les assassinats d’enfants ou de conjointes et toute la violence qu’on voit chaque jour pour se faire justice, peut-on simplement assister à cette mascarade en demeurant passif, comme si tout ceci n’était qu’un jeu innocent?

Quand des adultes se comportent comme des gamins stupides, il faut des parents ou une autorité de substitution pour leur tirer l’oreille et leur montrer le droit chemin. J’en appelle donc à tous les parents de notre région et d’ailleurs pour qu’ils disent leur indignation afin de faire arrêter la préparation de ce duel. Les citoyens de Saguenay devraient écrire à ce conseiller pour lui faire entendre raison. Les auditeurs de KYK Radio devraient écrire à la station pour s’insurger face aux conséquences de propager l’idée d’un combat violent comme manière acceptable de résoudre un différend.

Voici les liens pour joindre les deux camps (retirés pour cause de fin de l’histoire).

 

5 réflexions sur “Un duel pour régler ses comptes?

  1. Marie-Lau dit :

    Je connais depuis ma jeune enfance Marc Pettersen et c’est un homme très bien, un homme qui s’est battu toute sa vie pour les choses en lesquelles il croit. Je ne connais pas tout les détails du contexte qui l’a mené là, à part d’avoir été continuellement harcelé par cet hurluberlu de la radio poubelle.

    Vous pouvez vous imaginer marcher un mile dans ses souliers, si c’était vous ou un de vos proches qui était quotidiennement harcelé et qui avait atteint le bout du rouleau. Rendu-là on se tourne vers une solution que l’on croit qui pourra faire taire ce monsieur. Et dans ce cas-ci, je pense que pour M. Pettersen, la solution était de proposer un duel de boxe réglementé, avec pour conséquence s’il gagnait d’être laissé tranquille par ce Monette.

    C’est bien parce que vous n’avez AUCUNE et je le répète, mais bien aucune expérience avec le harcèlement des journalistes, et encore moins celui des pourris comme celui qui s’attaque à Marc P, que vous suggérez le recours des tribunaux. Car dans un cas pareil, une mise un demeure ne ferait qu’aggraver la furie de ce journaliste poubelle. Le système n’est pas fait pour régler tout les problèmes et il n’y a pas de solution parfaite au harcèlement des journalistes, surtout dans le cas des journalistes-poubelles comme celui-ci.

    Savez-vous qu’une mise en demeure envoyée à un journaliste lui demandant de cesser le harcèlement entraine dans la grande majorité des cas un déchainement du dit journaliste envers sa victime? Savez-vous que dans des cas où des gens sont harcelés par des journalistes-poubelles, bien souvent même lorsque le CRTC les suspend et qu’ils sont devant les tribunaux qu’ils continuent à harceler leurs victimes. Par exemple, Champagne, Jeff Fillion et dans ce cas-ci Monette. Les deux « journalistes-poubelles » cités en premier ont dû être mis à pied et ne plus avoir accès aux ondes publiques pour cesser le harcèlement et le deuxième est allée sur internet pour continuer son harcèlement… sachez que quand on est mal intentionné, la justice humaine a très peu de poids…..

    Je vous suggère d’y réfléchir, ce n’est pas aussi clair que vous l’imaginer… et je ne vous souhaite pas de tomber dans la mire d’un de ces rapaces… vous pourriez prendre goût à la boxe. 😉

    Bien à vous.

    • @Marie-Lau : bonjour et merci d’avoir commenté. Comme vous avez pu le lire, je ne juge pas la personne de M. Pettersen, pas plus que celle de M. Monette. Je comprends bien ce qui arrive à celui qui est traqué par l’autre. Et, si vous lisez bien, j’ai écrit que la voie juridique peut ne pas sembler la meilleure, d’où ma proposition d’une joute verbale, en public, selon les règles d’un débat oratoire, comme on a vu à Télé-Québec avec Stéphan Bureau, par exemple… Cela serait plus civilisé et pourrait, avec l’accord préalable des deux belligérants, sceller l’affaire une fois pour toute. Au plaisir d’en débattre ! 😉

  2. Marie-Lau dit :

    Je trouve beau votre idéalisme M.Girard mais dans la vraie vie, ce n’est pas possible pour des citoyens « normaux » comme vous, M.Pettersen et moi (par exemple) d’avoir une joute verbale comme il se fait à Télé-Québec. Des journalistes-poubelles se servent de leurs tribunes pour détruire la vie des gens et n’accepteraient jamais d’aller débattre cela dans une joute verbale. Pourquoi est-ce que Marc Pettersen a proposé le match de boxe au lieu de la joute verbale? Probablement pour interpeller ce genre de personne et parce qu’une joute verbale une personne comme Monette ne saurait pas ce que sait.

    Je suis dégoûtée du fait que les journalistes-poubelles puissent faire ce qu’ils veulent pendant des années en brisant la vie des gens, prenons par exemple Jeff Fillion, Champagne, André Arthur, ils ont été poursuivis, sanctionné et pourtant les gens les écoutent et ils sont commandités parce que c’est « payant ».

    Je ne comprends pas comment c’est possible dans une société dite « civilisée » que l’on laisse des despotes détruire la vie de certaines personnes au nom du « sensationnalisme ». Ça m’écoeure je devrais dire. Mais tant et aussi longtemps que ces journalistes-poubelles auront des auditeurs, ce genre de journalisme à la noix continuera d’exister et des hommes comme Marc Pettersen, rendus au bout du rouleau, ne sachant plus quoi faire, proposeront des solutions plus ou moins bonnes juste pour tenter de se libérer des griffes de ces agressants journalistes-poubelles.

    PS: Contrairement à eux qui n’hésitent pas à noircir quiconque, je demeure capable de parler d’eux, « journalistes-poubelles », sans utiliser d’attributs vulgaires. Je pense que nous sommes tous capable d’exprimer notre opinion sans démolir ceux de quoi ont parle ou bien est-ce ma foi qui fait que je tente de demeurer respectueuse même si j’ai peu de respect pour eux? Probablement à cause de ma foi en Jésus Christ.

    Merci de cette tribune. 🙂

    • @Marie-Lau : « Mais tant et aussi longtemps que ces journalistes-poubelles auront des auditeurs »
      C’est comme pour toutes sortes de choses, la drogue, la prostitution et la pornographie… la demande crée l’offre !

  3. Anne Vaillancourt dit :

    Beaucoup de bruit pour rien,,,

    J’ai le plaisir de vous annoncer que ce duel n’aura pas lieu; c’est ce que je viens d’apprendre sur la radio 98.3, cet après-midi. Marc Pettersen annule tout et n’a pas commenté. Voilà!

    Je suis d’accord avec Marie-Lau à savoir qu’un animateur de radio-poubelle comme C. Monette est inintéressant pour quiconque possède un niveau intellectuel moyen. La vulgarité de son langage est une honte a la langue française (langue de la Révélation, soit dit en passant) et l’insipidité de ses propos orduriers et gratuits me lève le coeur. A côté de ce goujat, Louis Champagne fait figure de gentleman.

    C’est pourquoi, Jocelyn, je doute fort que Stéphane Bureau convierait un type de cet acabit à son émission.

    Bonne fin de journée,

    Anne

Comment réagissez-vous ?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s